Graines d’ortie, bienfaits et utilisations

ID-10079985

Ortie

Pour la 6ème édition du carnaval d’articles « des blogs et des plantes », Céline du blog Récréanature nous propose de plancher sur une plante reine : l’ortie !
Les propriétés médicinales, cosmétiques et nutritionnelles de l’ortie ne sont plus à démontrer.
Je vous ai déjà proposé plusieurs articles sur l’ortie, mais je ne vous ai pas encore parlé des graines d’ortie et de leurs bienfaits.

Les graines d’ortie sont composées :
– d’acides gras insaturés (linoléique et linolénique)
– de vitamines C, E, B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B6 (pyridoxine).
– de nombreux minéraux : fer, zinc, cuivre, calcium, phosphore, magnésium, manganèse, sodium, potassium, et sélénium.
– elles contiennent également une lectine nommée UDA (Urtica dioïca agglutinin). Les lectines sont des glycoprotéines qui ont des propriétés antifongiques et anti-inflammatoire (notamment au niveau de la prostate). On retrouve cette lectine dans les racines d’ortie.

Les propriétés médicinales des graines d’ortie

Toniques, stimulantes du système immunitaire et réduisant la fatigue, les graines d’orties sont conseillées en cas de surmenage, d’épuisement, de dépression, d’efforts physiques importants (notamment pour les sportifs de haut niveau) ; de fatigue passagère et chronique, de convalescence. Bien que toniques, les graines d’ortie n’altèrent pas le sommeil.

Chez la femme, elles régularisent le cycle menstruel et limitent les effets secondaires de la ménopause.

Tonique rénal, elles favorisent l’élimination de l’acide urique et la miction, réduisent les risques d’infection urinaire et rénale.
Concernant les tout petits, les graines d’ortie sont conseillées contre l’énurésie, « les pipis au lit ».

Dépurative et drainante, elles peuvent être employées en complément dans un régime minceur

Des recherches ont montré in vitro que la fameuse lectine UDA avait des propriétés anticancéreuses et inhibitrices du virus HIV.

Les graines d’orties sont également recommandées en cas d’anémie ferrique (grâce à sa richesse en fer) ; de troubles digestifs et de diarrhées ; d’engorgement hépatique et de rachitisme.

Consommer des graines d’ortie

En cuisine, les graines d’ortie peuvent être intégrées quotidiennement pour leurs vertus nutritionnelles. Elles sont particulièrement recommandées aux végétariens, végétaliens et véganes, mais aussi aux sportifs, aux personnes fragiles ou en convalescence.
La consommation quotidienne de graines d’ortie sur une longue période n’a pas d’effet secondaire si vous respectez un dosage maximum d’une cuillère à soupe par jour. Au-delà, des effets secondaires peuvent apparaître comme des diarrhées ou une somnolence.
Le goût est neutre (pour ne pas dire qu’elles n’ont pas de goût…), il est donc assez facile de les associer en cuisine.

En cure, il est recommandé de consommer une cuillère à café de graines d’ortie par jour pendant au moins 2 mois. La cure peut être réalisée sur une durée plus longue. La consommation peut aller jusqu’à une cuillère à soupe par jour en cas d’épuisement important ou de maladie.
Les graines peuvent être avalées avec de l’eau, mélangées à du miel ou saupoudrées sur votre alimentation quotidienne. Si ce mode de consommation ne vous convient pas, vous pouvez opter pour une teinture mère de graines d’ortie ou une décoction, mais cette dernière va altérer certains actifs.

Récolter les graines d’ortie

Il est assez difficile de trouver des graines d’ortie dans le commerce. Autant la vente des feuilles et des racines s’est développée, autant la vente des graines est assez rare.
Je vous invite donc à récolter vos propres graines, car il est facile de trouver des orties dans la nature.
La récolte se fait en septembre ou octobre, selon la région. Récolter les graines d’ortie peut être délicat, car une fois à maturité, les graines tombent au sol. Vous pouvez les cueillir un peu avant leur maturité complète.
Si vous récoltez les graines à maturité, je vous conseille de placer un bol sous la grappe de graines et de remuer doucement la grappe pour faire tomber les graines dans le bol.
Faites sécher les graines une semaine sur une serviette propre, un tissu ou des feuilles de papiers absorbants avant de les stocker dans un pot hermétique.
Les graines se conservent un an. Au-delà, elles perdent de leurs propriétés.

Avez-vous déjà consommé des graines d’ortie ? Les utilisez-vous pour leurs propriétés médicinales ?

Bibliographie

Cours Hippocratus

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

Santé et bien-être par les plantes de Martine Bonnabel-Blaize – Éditions Edisud

Bienfaits des herbes et des plantes de Jennie Harding – Éditions Parragon

Les plantes qui guérissent de Sophie Lacoste – Éditions Leduc

Les plantes médicinales de Provence et d’ailleurs de Nathalie Clot Havond – Éditions Edisud

passeportsanté.net

Important

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  6 comments for “Graines d’ortie, bienfaits et utilisations

  1. Anne-Marie
    5 avril 2016 at 20 h 03 min

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces précieuses informations que je découvre au fur et à mesure.
    Super moi qui manque souvent de fer, bon en attendant de pouvoir récolter les graines, au programme ce weekend; cueillette et découverte en famille de la « Soupe d’ortie et Avocat », j’espère que le goût est pas trop fort.
    Au plaisir de vous lire.
    Anne-Marie

    • 6 avril 2016 at 17 h 57 min

      Bonjour Anne-Marie,
      Ortie/avocat, c’est un mélange intéressant et original ! Rassurez-vous, l’ortie a un goût plutôt doux et ça passe bien. J’en cuisine pour mes neveux et nièces qui sont plutôt difficile et ils adorent la soupe d’ortie (bon j’agrémente le tout d’histoire de sorcière et de magie…pour faire passer les aliments un peu inhabituel, ça fonctionne super bien !).
      A bientôt et bonne dégustation.

  2. 6 avril 2016 at 8 h 42 min

    Vraiment très intéressant, je connaissais pas mal des nombreux bienfaits de la plante entière, mais on trouve rarement d’articles complets sur ses graines… Merci beaucoup ! 🙂

Laisser un commentaire