Le bois de Panama : Recettes et bienfaits

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Le bois de Panama, Quillaja saponaria, est un arbre à feuilles persistantes de la famille des Rosacées provenant d’Amérique du Sud. On le trouve majoritairement au Chili où il est exploité pour ses propriétés cosmétiques et industrielles.
Son nom « Quillaja » vient du mot «quillay» qui est dérivé du mot indigène Mapuche « q »uillean » qui signifie « se laver ».

Son écorce est réduite en copeaux et est utilisée comme savon, en raison de la présence de saponine.
On l’utilise également dans la fabrication de certaines bières pour améliorer la mousse.

Les bienfaits du bois de Panama

→ Il nettoie les cheveux.
→ Il a une action antipelliculaire.
→ Il masque les odeurs.
→ Il est hydratant ( il augmente la teneur en eau de la peau )
→ Il est adoucissant et lissant.
→ Agent moussant naturel
→ Prévient l’acné.
→ Anti-inflammatoire
→ Prévient l’apparition de caries.
→ Il stabilise les émulsions.
→ Régule le sébum.
→ Fonce légèrement les cheveux.
→ Stimule la repousse des cheveux.

Comment réaliser un shampoing avec des copeaux de bois de Panama ?

Ingrédients

1 cuillère à soupe de copeaux de bois de Panama
1 litre d’eau
0,5 g de gomme de xanthane
10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
Conservateur naturel

Réalisation

1/ Pour extraire les actifs des copeaux de bois de Panama, réalisez une décoction avec les copeaux. Comptez 1 cuillère à soupe de copeaux de bois de Panama pour 1 litre d’eau. Laissez bouillir 10 minutes et faites infuser pendant 2h.
2/ Filtrez la décoction et ajouter 0,5 g de gomme de xanthane, fouettez (si possible au fouet électrique) et laisser « prendre » la gomme afin qu’elle gélifie.
3/ ajouter l’huile essentielle de lavande vraie et le conservateur naturel, fouettez de nouveau.
4/ Stockez dans un flacon préalablement désinfecté.

Conservation : 15 jours

Ce shampoing s’utilise comme un shampoing « classique » et à la particularité d’être très doux. Il convient à tous les types de cheveux.

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Les autres utilisations de bois de Panama

1/ Cette recette de shampoing peut être utilisé comme shampoing pour les animaux ( sans l’huile essentielle de lavande vraie ).
2/ Cette recette de base peut aussi permettre de réaliser de la lessive ou un produit d’entretien multisurfaces. Il suffit de rajouter à la recette du bicarbonate de soude et éventuellement du percarbonate de soude pour laver le linge blanc.
3/ Les décoctions de bois de Panama peuvent être introduite dans la phase aqueuse d’une crème, car il stabilise les émulsions et a des vertus adoucissantes, anti-inflammatoires et lissantes.
4/ Les décoctions peuvent être utilisées comme bain de bouche en prévention des caries.
5/ On peut également l’employer dans la confection d’un gel moussant et nettoyant pour la peau.

J’ai testé le bois de Panama

J’ai testé le bois de Panama dans la confection d’un shampoing. Les résultats sont très satisfaisants, les cheveux sont propres et souples, mais je trouve que le résultat ne diffère pas d’un shampoing de lierre et je m’interroge sur l’utilité d’importer une essence du Chili, plus difficile et longue à produire que le lierre pour un résultat similaire.
C’est pour cette raison que je n’achèterais plus de copeaux de bois de Panama, son efficacité est certes très intéressante, mais nous avons des essences locales qui le sont tout autant !




Rendez-vous sur Hellocoton !

  13 comments for “Le bois de Panama : Recettes et bienfaits

  1. 9 octobre 2015 at 9 h 02 min

    Merci pour la découverte !
    Deltreylicious

  2. 9 octobre 2015 at 15 h 24 min

    Jamais utilisé mais merci pour ton avis !
    Bisous

  3. 10 octobre 2015 at 1 h 19 min

    Bien dit! Utilisons du local, gratuit qui plus est en cueillette comme le lierre. Ceci dit, pour moi, au vu du nombre d’essences d’Amérique du Sud qu’on retrouve en Martinique, c’est peut-être du local… super intéressant! Je vais partir à la recherche de Quillaja saponaria!!! Euh… une photo, un portrait robot pour m’aider un peu? (hi hi)

  4. 10 octobre 2015 at 12 h 26 min

    Ton article est très intéressant, je ne connaissais pas du tout !!

  5. 10 octobre 2015 at 21 h 02 min

    Un ingrédient que j’ai utilisé très souvent il y a bien longtemps, le bois de Panama. Il est agréable je trouve et il a la particularité de mousser un peu, tout seul, ce qui n’est pas désplaisant et assez rare dans les shampooings « maison ».
    Je ne connaissais pas son usage domestique, je garde l’idée mais en fait j’utilise d’autres produits à présent, plus courants.
    Je trouve que c’est quand même un bon ingrédient, même s’il n’est pas local, tout comme le rhassoul, le henné, etc…et puis le lierre n’a pas encore poussé ici, pourtant je le soigne avec attention, mais en attendant pourquoi pas le bois de Panama ?
    Merci Séverine pour ces infos. notamment le bain de bouche que j’ignorais totalement.
    Bon week-end, bises.

    • 11 octobre 2015 at 17 h 20 min

      Coucou Clémentine,
      Tu as raison, j’utilise beaucoup de produits qui ne sont pas locaux (karité, coco, henné…), c’est simplement que celui-là, je ne voyais pas trop l’intérêt puisque on a l’équivalent en culture locale.
      Cela reste un bon ingrédient que j’ai utilisé avec plaisir et dont je suis totalement satisfaite du résultat.
      Passe un bon dimanche et à bientôt.

  6. Neiru
    4 mai 2016 at 22 h 59 min

    Coucou,
    J’ai utilisé l’infusion plus de 3 fois et ca ne lave pas, ca m’a laissé les cheveux gras mais ils sentaient super bons, donc je n’aime pas..

    • 7 mai 2016 at 7 h 10 min

      Bonjour,
      Merci de votre retour. J’ai les cheveux qui regraissent rapidement après un lavage avec le bois de Panama. Je ne l’utilise plus en shampoing mais comme il me reste encore des ingrédients, je les utilise en complément de mon shampoing solide habituel.

      • Neiru
        7 octobre 2016 at 17 h 30 min

        Bonjour,
        Pas de problème ^^ Juste c’est dommage de les laisser de coté.. Les péruviens arrivent à se laver les cheveux avec, je ne sais pas comment cela se fait-il.. J’ai essayé de les incorporer avec des noix de lavage mais toujours cet effet collant sur mes cheveux, c’est dommage parce que le bois de panama laisse une odeur très agréable et boisée. On m’a dit qu’il fallait que les cheveux s’habitue à ce lavage pour vraiment être lavé.
        Si vous avez une astuce, je suis preneuse! 🙂

Laisser un commentaire