Les bienfaits de la sauge officinale

sauge pourpre

Crédit photo Herbio’tiful

 

La sauge officinale, Salvia officinalis, est un arbrisseau méditerranéen très décoratif dont les feuilles odorantes sont utilisées comme aromatiques.

Les histoires et les légendes vont bon train sur la sauge… Son nom latin « Salvia » signifie « celle qui sauve, celle qui guérit » et son nom est amplement justifié. La sauge est une plante indispensable à notre pharmacie naturelle tant ses vertus sont multiples.

Un peu d’histoire…

Le naturaliste romain, Pline l’ancien, prescrivait la sauge pour tous les maux: de la morsure de serpent aux problèmes cardiaques. Le médecin grec Dioscoride l’utilisait comme cataplasme pour soigner les plaies et comme diurétique.

Les médecins arabes pensaient que la sauge apportée l’immortalité. Après les croisades, cette croyance envahit l’Europe et les médecins européens prescrivaient cette plante à tour de bras.

Pendant le XVI° siècle, des explorateurs allemands firent découvrir la sauge aux Chinois qui échangèrent 7 kilos de thé contre 1 kg de sauge ramenée. Cette plante prit une grande importance dans la médecine traditionnelle chinoise pour soigner les insomnies, les douleurs gastriques, la dépression, les maladies mentales et les douleurs menstruelles.

La sauge fut ensuite introduite en Amérique par les premiers colons qui l’employait pour les fièvres, en cataplasme sur les blessures et les douleurs arthritique et en tisane comme vermifuge et anaphrodisiaque.

Les propriétés médicinales de la sauge officinale

« qui à de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin »

Digestive: la sauge détend les parois du muscle lisse du tube digestif lui conférant des propriétés antispasmodiques.
Antibactérienne 
Antisudorifique: la sauge réduit la transpiration de plus de 50%. Son action se manifeste deux heures après l’ingestion. 
Préservatif: la sauge contient de puissants antioxydants qui ralentissent la dégradation de la viande. Cet antioxydant est comparable par son action aux conservateurs que l’on trouve dans les aliments industriels. Mélangée à des aliments délicats (viande, mayonnaise…), elle évite les intoxications alimentaires.
Anti-diabète: une étude allemande a démontré qu’une tasse de tisane de sauge consommée à jeun permettait de réduire le taux de glucose chez les diabétiques.
Apaise les maux de gorge: la sauge contient des tanins astringents qui traitent les maux de gorge, les aphtes et peuvent servir de bain de bouche dans les cas de saignement de gencive ou de douleurs dentaires.
Santé de la femme: la sauge stimule les contractions utérines facilitant ainsi le déclenchement des règles. Oestrogène-like, elle réduit les effets secondaires de la ménopause (bouffées de chaleur, troubles de l’humeur…), les douleurs menstruelles, les règles abondantes…

Antioxydant : Elle prévient l’action des radicaux libres et le vieillissement prématuré de la peau
 Anti-inflammatoire : l’huile essentielle en application externe diluée dans de l’huile végétale apaise les rhumatismes, l’arthrose, l’arthrite, les douleurs musculaires.
Tonifiante : stimulante, énergisante, la sauge agit contre la fatigue, l’asthénie, le manque de tonus.
Relaxante : En cas de stress, de surmenage, d’anxiété, les tisanes de sauge apaisent notre système nerveux et favorisent la relaxation.
Astringente : Les tisanes ou l’eau florale de sauge en application externe sont idéales pour les peaux grasses et mixtes. Elle assainit la peau, resserre les pores et agit comme un tonique cutané. Antibactérienne et antiseptique, elle traite l’acné et les troubles dermatologiques.
Stimule la mémoire : la sauge favorise la concentration et stimule notre mémoire. Elle est conseillée en prévention de la maladie d’Alzheimer.
Cicatrisante : antiseptique et cicatrisante, elle permet de désinfecter une plaie ou une blessure infectée et stimule la régénération cellulaire.
Soulage les piqûres d’insectes : frottez une feuille broyée directement sur la piqûre pour soulager la douleur et la démangeaison.
Antiviral : La sauge a une action contre l’herpès labial.
Stopper la lactation : les tisanes de sauge stoppent la lactation.

La sauge contient un agent chimique toxique, le thujone. Cet agent est concentré dans l’huile essentielle, il faut donc la consommer avec modération. En infusion, la chaleur a éliminé toute trace de thujone des feuilles, il n’y a donc aucun risque.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

  4 comments for “Les bienfaits de la sauge officinale

  1. 2 juin 2014 at 7 h 54 min

    J’adore les infusions de sauge ! C’est clair qu’elle apporte de nombreux bienfaits à la santé. Merci Séverine. Passes une belle semaine. Bises

  2. 2 juin 2014 at 20 h 26 min

    c’est pas une plante que j’ai déjà prise ça tiens !! Bisous

    • 2 juin 2014 at 20 h 45 min

      Il est jamais trop tard pour tester…
      En tisane, c’est très agréable.
      Bises

Laisser un commentaire