Les bienfaits du jeûne sur notre organisme

Crédit photo Shutterstock

Crédit photo Shutterstock

Connaissez-vous le jeûne thérapeutique ?

« Le jeûne », le mot fait peur, car on l’associe souvent à la religion, à l’ascétisme ou à certains mouvements sectaires, mais il n’en est rien !
C’est une méthode naturelle utilisée par les mammifères lorsqu’ils sont blessés ou malades pour mettre toutes leurs forces et leur énergie dans la guérison.
Certes, nous ne sommes pas des animaux et nous avons aujourd’hui à disposition toute une gamme de produits médicinaux prêt à contrer les maladies et soigner les blessures, mais il est parfois bon d’écouter son corps et de lui offrir une pause bien méritée.

Le jeûne, c’est quoi ?

Le jeûne consiste à priver notre organisme d’aliment solide et liquide à l’exception de l’eau afin de permettre au corps d’éliminer les toxines et de favoriser la régénération des cellules.

La digestion demande au corps beaucoup de temps et d’énergie. En éliminant le processus de digestion, on permet à notre organisme de se concentrer sur d’autres taches comme la régénération tissulaires et cellulaires, l’élimination des déchets…
C’est en quelque sorte un processus de stimulation de notre pouvoir d’autoguérison.

Offrir des vacances à notre organisme, faire le grand ménage de temps en temps favorise notre santé physique et mentale.

Lors d’un jeûne, seul l’eau est autorisée. Certains médecins préconisent la prise de tisane (non sucrée), de jus de fruits ou encore de bouillons clairs qui auront un impact positif sur notre mental et nous réconforterons pendant cette période d’abstinence alimentaire.

Les bienfaits du jeûne sur notre santé

Notre organisme peut être soumis à des surcharges, beaucoup de maladies « modernes » sont d’ailleurs liées à une mauvaise alimentation. Ces surcharges vont être un frein au mécanisme de régénération de notre organisme et vont parfois être la cause de maladies.
Le jeûne permet de nettoyer l’organisme en profondeur, mais également de favoriser sa régénération.

Jeûner a une influence positive sur les maladies de la peau (eczéma, psoriasis, urticaire…), les maladies inflammatoires (arthrite, rhumatismes..), les maladies cardio-vasculaires, les allergies, l’asthme, le diabète, le surpoids, les intolérances alimentaires, les troubles digestifs…

La revue américaine Science Translational Medicine a publié une étude démontrant les vertus du jeûne dans la prévention et la guérison des cancers. Le jeûne de courte durée, mais régulier est à privilégier (par exemple, 1 ou 2 jours par mois).

Un jeûne, comment ça se passe ?

2 jours avant de commencer le jeûne, réduisez votre alimentation. Concentrer vos repas sur les fruits et légumes, des soupes, des compotes et des aliments faciles à digérer.
Surtout, ne mangez pas en excès pour prévenir la période de privation, la cure sera encore plus difficile !

Lors du jeûne, ne consommez que de l’eau et des tisanes non sucrées et reposez-vous. Vous pouvez éventuellement consommer des jus de fruits et des bouillons clairs, mais ne vous éloignez pas de l’objectif premier qui est de permettre au corps de se purifier et de se reposer.

Le corps conduit les toxines vers les organes d’élimination. Ces toxines sont donc en circulation dans votre corps ce qui peut engendrer des maux de tête, des nausées, une fatigue ou des douleurs musculaires. Vous pouvez également constater une augmentation de la transpiration et des odeurs corporelles.

À la fin de la période de jeûne, reprenez une alimentation progressive et légère pendant 48 h.

Combien de temps dure le jeûne ?

1, 2 ou 3 jours, c’est à vous de voir ! Vous pouvez jeûner 1 jour par mois ou par semaine .. À vous de voir ce que vous pouvez supporter et comment vous appréhendez cette cure mais aussi, ce que votre santé vous permet de faire.

Le jeûne n’a pas besoin d’être long pour être efficace. Jeûner 1 jour par mois permet de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, stabilise votre poids et stimule votre organisme.

Les jeûnes de plus de 48 h sont d’ailleurs pas mal controversés et doivent se faire avec un suivi médical.

Le jeûne n’est pas une décision que l’on prend sur un coup de tête, c’est un acte réfléchi et que l’on fait dans un objectif de soin et de bien-être. Vous lancer à la légère pourrait avoir des conséquences négatives sur votre corps. Informez-vous, prenez le temps de mûrir ce projet et réalisez-le en pleine conscience.

Avant de faire un jeûne, parlez-en à votre médecin.

Un moment pour se recentrer sur soi

La période de jeûne est une période de repos pour votre organisme, mais aussi pour vous. C’est le moment idéal pour vous recentrer sur vous, pour faire le point sur votre alimentation et éventuellement, prendre de bonnes résolutions.

Ne prenez pas cette période comme une punition, mais comme une pause.

Étrangement, pendant le jeûne, une fois la période d’adaptation passée, le corps à un regain d’énergie et de vitalité. On a un profond sentiment de bien-être et d’euphorie. Profitez-en pour être créatif et vous concentrer sur une activité qui vous tient à cœur.

Les précautions

Les personnes n’étant pas dans des conditions de santé optimale doivent consulter leur médecin avant de se lancer dans un jeûne, même de courte durée.
Le jeûne peut être médicalisé ou encadré. Certaines cliniques proposent des séjours de jeûne pour encadrer la cure et vous aider dans votre démarche. Dans ces établissements, des cures d’un week-end ou d’une semaine vous seront proposées.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

  13 comments for “Les bienfaits du jeûne sur notre organisme

  1. 16 mars 2015 at 10 h 09 min

    Article intéressant, j’ai déjà testé le jeûne mais j’avoue que ça ne m’a pas réussi du tout. J’ai tenu 2 jours et demi, mais je me sentais sans force, j’avais la tête qui tournait au point de devoir rester couchée. Bref, comme je suis très mince à la base, je pense que ce n’est pas pour moi. Ou alors il faudrait que je teste la monodiète (?)

    • 16 mars 2015 at 10 h 30 min

      Merci Elodie d’avoir partagé ton expérience.
      Je fais régulièrement 1 ou 2 jours de jeûne mais pas plus de 48h. Au delà, sans suivi médical, je ne préfère pas tester.
      2 jours, pour moi ça se passe bien, c’est un peu difficile au début mais ça reste gérable.
      Après, je suis mince moi aussi et c’est surtout pour réguler des problèmes de digestion liées à des intolérances alimentaires et aussi pour détoxifier l’organisme que je pratique le jeûne.
      Je parle bientôt de ma propre expérience de jeûne dans un prochain article.

      Bonne journée

    • 16 mars 2015 at 13 h 35 min

      Cher Élodie,

      Votre sentiment de faiblesse était tout à fait normal en réalité car le 3eme jour correspond à une période de crise pour le corps. En effet, pendant les deux premiers jours, le corps élimine les aliments déjà présents dans l’organisme et au bout de deux jours il n’a donc plus rien et va se mettre « en mode jeûne ». Le 3eme jour correspond à la période nécessaire au corps pour comprendre qu’il vit désormais sur ses réserves et qu’il faut qu’il mette en route des mécanismes ancestraux (nous sommes faits pour jeûner et manquer à l’état naturel). La crise du 3eme jour est physique (impression de grande faiblesse) et mentale (pensées de nourriture etc) mais elle part au bout de 24h (36h grand maximum).

      Vous vous êtes donc arrêtée avant de jeûner à proprement dit. Je vous conseille ce documentaire arte qui explique beaucoup plus en détail tout cela : http://www.arte.tv/guide/fr/043980-000/le-jeune-une-nouvelle-therapie?autoplay=1

      À bientôt !

      Signes & sens
      Le bien être en ligne
      signesetsens.com

  2. 16 mars 2015 at 12 h 59 min

    Même si un jeûn est bien fait je n’ai jamais été pour cette méthode ….
    Je préfère de loin manger sans excès et faire des cures de plantes adaptées à chaque saison pour drainer foie, rein ou autres organes !!

    Bisous ma belle

  3. 17 mars 2015 at 10 h 06 min

    Coucou ! J’ai vu le documentaire d’Arte partagé par Signe & Sens il y a déjà quelques années. J’avoue que le jeûne me tente beaucoup, mais pour une réelle efficacité, il me semble qu’il faut réussir à passer les trois premiers jours, afin que le corps ait vraiment réussi à éliminer les toxines. Et pour le moment, je ne m’en sens pas capable du tout.

    Par contre, c’est impressionnant toutes les maladies (notamment chroniques) qui peuvent être soignées par le jeûne, et la manière dont celui-ci peut renforcer l’organisme.

    Mais tout comme toi, je ne conseille pas de le pratiquer si longtemps hors du contexte médicale. En tous cas, cet article a fait renaitre mon questionnement et mon intérêt sur cette pratique !
    A bientôt ! Belle journée.

    • 17 mars 2015 at 10 h 37 min

      Je fais régulièrement 2 jours de jeûne (environ 1 fois par mois) et ça me convient. J’ai bien conscience que l’efficacité n’est pas optimale sur un délai aussi court mais je ressent certains bienfaits, notamment au niveau digestif.

      Je suis contente si ça à relancé ta réflexion sur le sujet. N’hésites pas a venir partager ton expérience si tu te lances dans l’aventure.

      Passe une belle journée.

  4. 17 mars 2015 at 19 h 03 min

    Ton article est intéressant et relativement complet car il est vrai que (pour l’avoir fait plusieurs fois), on ne ressent les bienfaits du jeûn que les 3 ou 4 premiers jours passés. Ce sont ces derniers les plus difficiles car après on entre dans un état second d’introspection très agréable qui fait du bien autant au corps qu’à l’esprit. Une expérience unique à prendre au sérieux.

  5. 17 mars 2015 at 19 h 45 min

    j’ai fait mon premier jeûne il y a un peu plus d’un an (1 journée) et depuis je le pratique de facon hebdomadaire ( 1 jour par semaine). c’est devenu une routine !

    + 2 fois par an, un jeûne long. Soit 3 jours, soit 7, selon si je ressens ou non un fort besoin de detoxifier.
    Je sais qu’en général les cures de detox se font en printemps et automne, mais personnellement, c’est en janvier et apres les vacances d’été que j’en ressens les besoins. Je sature des exces alimentaires de ces 2 périodes !

    j’ai lu sur SBG ton récit de tes 2 jours, félicitation, ca s’est bien passé à ce que j’ai lu ^^
    Si ca t’intéresse, je te met le recit de mon jeune hebdo : http://eclectikgirl.wordpress.com/2014/02/16/un-mois-de-jeune-periodique-le-bilan/
    celui de 3 jours : http://eclectikgirl.wordpress.com/2014/05/05/trois-jours-sans-manger/
    celui de 7 : http://eclectikgirl.wordpress.com/2015/03/05/jai-passe-7-jours-sans-manger-et-ca-va-je-suis-toujours-vivante/

    • 18 mars 2015 at 7 h 49 min

      Merci eclectik girl !
      J’ai un rythme de 2 jours de jeûne par mois. Ce rythme me convient bien.
      J’ai peur de faire un jeûne plus long seule. J’aimerais être accompagné donc je me dis qu’un jour, j’irais dans un centre de jeûne passer une semaine…

      Je file voir tes expérience sur ton blog. Merci pour les liens !

    • zenete
      26 mai 2017 at 9 h 14 min

      Hmmmmm, j’ai envie de faire ça 1 jour par semaine, j’ai un diabète PARFAITEMENT géré au point qu’il n’apparaît plus dans mes analyses, mais……je reste très vigilante et suis très fière de moi pour le chemin parcouru, donc faire un jeûne une fois/semaine et comme je ne suis pas toute jeune je vais y aller en douce et puis une journée par semaine c’est tout à fait gerable en fait je crois que c’est le mental qui brouille la volonté. Allez , je me lance ça va faire du repos à l’organisme. Zenete

Laisser un commentaire