L’huile essentielle d’ylang-ylang, bienfaits et utilisations

Crédit photo Shutterstock

Crédit photo Shutterstock

Voilà une huile essentielle de caractère qui est à elle seule est un appel à l’exotisme ! Son parfum envoûtant et entêtant est inimitable.

L’ylang-ylang, Cananga odorata, est un grand arbre pouvant atteindre 30 mètres de hauteur, aux branches noueuses et au feuillage persistant. Sa croissance est très rapide, notamment les premières années où il peut prendre jusqu’à 5 mètres par an. Les feuilles sont alternes et d’un vert vif. Les fleurs axillaires, solitaires ou en grappes sont très odorantes. À la floraison, les pétales sont blancs, et ils prennent ensuite une teinte verdâtre, puis jaune, avec une base qui se colore en rouge. Les fruits renferment 6 à 12 graines aplaties, d’un brun pâle.

L’huile essentielle d’Ylang-ylang est obtenue par distillation à la vapeur des fleurs fraîches. Son odeur est puissante, florale, sucrée et peut être entêtante.

Les propriétés de l’huile essentielle d’ylang-ylang

L’huile essentielle d’ylang-ylang ne s’ingère pas, mais vous pouvez l’utiliser en application locale ou en massage ainsi qu’en diffusion ou respiration. En application cutanée, l’huile essentielle d’ylang-ylang devra toujours être diluée dans une base d’une végétale (environ 1 cuillère à café d’huile végétale pour 6 gouttes d’huile essentielle)

→ antiseptique (en application cutanée)
→ anti-inflammatoire (en application cutanée et massage)
→ tonique sexuelle, aphrodisiaque (en application cutanée, massage et respiration)
→ équilibrant nerveux (en respiration, diffusion)
→ régénérante cellulaire (en application cutanée)
→ régulatrice de sébum (en application cutanée)
→ tonique cutané (en application cutanée)
→ antidiabétique
→ sédative (en massage, respiration et diffusion)
→ euphorisante (en massage, respiration et diffusion)
→ calmante (en massage, respiration et diffusion)
→ hypotensive (en respiration et diffusion)
→ antiarythmique (en respiration et diffusion)
→ antidépressive (en respiration et diffusion)
→ antispasmodique (en application cutanée et massage)

Sur la peau …

L’huile essentielle d’ylang-ylang est un tonique cutané qui stimule la régénération cellulaire et illumine le teint.

Elle convient aux peaux normales et matures. Régulant le sébum, elle est également adaptée aux peaux grasses, mixtes et à problèmes.

Son parfum va égayer vos préparations cosmétiques. Attention tout de même, capiteux et très présent, il a tendance à donner mal à la tête.

Elle peut être utilisée en cas d’acné, de peau terne, de cellulite, de vergetures, de rides, de troubles circulatoires, de couperose, de varices, de petites plaies.

Le petit +
L’huile essentielle d’ylang-ylang donne de beaux cheveux ! Elle fait briller les cheveux, régule le sébum des cheveux gras, stimule leur repousse et ralentit leur chute.

Son hydrolat peut être utilisé en cuisine pour égayer vos plats et particulièrement vos desserts et vos boissons.

Précautions 

Ne pas ingérer.
À utiliser avec parcimonie et toujours diluer dans une huile végétale pour une application externe.
En diffusion, son odeur peut entraîner des maux de tête et des nausées.
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les jeunes enfants.

Bibliographie

Cours Hippocratus

Le guide familial des huiles essentielles de Laurence Bec, Remy Le Jeune, Caroline Hofman et Éric Gerbeaud – Éditions Mango

Huiles essentielles de Marcus Shirner – Éditions Guy Trédaniel éditeur

Aromathérapie scientifique de A.Zhiri, D. Baudoux, M.L Breda – Éditions Nouvelle Edition

Le grand guide des huiles essentielles de Fabienne Millet – Éditions Marabout

L’aromathérapie – se soigner par huiles essentielles de Dominique Baudoux – Éditions Amyris

 

 

Important

Si vous réalisez des recettes de cosmétiques, de soins, d’entretien de la maison ou autre DIY présentées sur ce blog, Herbio’tiful décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations.
Veillez à prendre toutes les précautions de confection et d’usage.
L’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine, veillez à prendre les précautions d’usages : test d’innocuité, précautions d’emploi….




Rendez-vous sur Hellocoton !

  9 comments for “L’huile essentielle d’ylang-ylang, bienfaits et utilisations

  1. 7 juin 2016 at 7 h 15 min

    Revoilà cette fameuse huile essentielle que je connais bien et utilise en cuisine aussi.
    Bonne idée la bibliographie, merci Séverine.
    Bises, passe une bonne semaine ensoleillée j’espère.

    • 7 juin 2016 at 18 h 15 min

      Cette huile essentielle est très sympa en cuisine. Je l’aime bien dans les limonades maison et les salades de fruits.
      Bonne semaine à toi aussi.

  2. Céline
    7 juin 2016 at 22 h 31 min

    Bonsoir Séverine
    je ne l’utilise que dans les cosmétiques pour l’instant, et surtout dans les shampoings solide, en plus de ses bienfaits pour les cheveux, même mon homme aime son parfum.
    Alors maintenant il ne me reste plus qu’à la tester en cuisine…
    @bientôt et bonne soirée

    • 8 juin 2016 at 19 h 19 min

      Bonsoir Céline,
      L’ylang-ylang se marie bien avec les fruits de l’été (melon, pêche…) et c’est très agréable.
      Bonne dégustation et à bientôt

  3. Cécile
    9 juin 2016 at 17 h 18 min

    Ma préférée entre toutes! Elle est juste extra tellement polyvalente. Je l’utilise pour prévenir les douleurs menstruelles. Une utilisation trop peu connue de ses propriétés antispasmodiques pour nous les filles 😉

  4. 18 juin 2016 at 15 h 51 min

    Coucou ! Depuis que j’ai lu ton article j’en met une goutte dans mon huile de massage anti-cellulite tous les soirs. Est-ce que ça suffit pour avoir un effet tu penses ?
    gros bisous <3 La Brune.

    • 18 juin 2016 at 19 h 24 min

      Coucou Elo,
      1 goutte, c’est vraiment peu. Tu peux compter 6 gouttes pour une cuillère à café d’huile.
      Bisous et bon week-end

Laisser un commentaire