Réaliser une teinture mère alcoolique

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

 

Une teinture mère est une macération de plante fraîche ou sèche dans de l’alcool. L’alcool sert de solvant et va extraire les principes actifs de la plante. Il s’agit d’une préparation fortement concentrée en principe actif.

Les teintures mères sont facilement réalisables, on peut utiliser un grand nombre de plantes, réaliser des synergies adaptées à nos besoins et elles se conservent pendant 5 ans !

Ceci dit, l’alcool cause une perte des minéraux présents dans les plantes et les teintures mères ne peuvent pas être consommées par les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.

La cueillette de plante

La nature nous offre tous ce dont nous avons besoin. Il suffit de s’intéresser un peu à elle pour qu’elle fasse preuve de générosité.

Cueillez les plantes de préférence le matin, après la rosée. Choisissez des plantes non abîmées et non souillées. Nettoyez les plantes avec un torchon si besoin, mais évitez de les rincer à grande eau !

Quand cueillir ?

La cueillette des fleurs se fait en début de floraison, celle de feuilles pendant la floraison, les racines à l’automne et les fruits pendant leur maturité.

Ingrédients

100 g de plante sèche

400 ml de Vodka (j’utilise de la vodka qui a un goût neutre, mais vous pouvez utiliser du cognac, du rhum ou de l’alcool de fruit. L’important est d’utiliser un alcool à 40° minimum)

Matériel

Un pot en verre avec fermoir hermétique (type pot à confiture). Évitez les récipients en plastiques ou métalliques qui pourraient interagir avec la préparation.

Une mousseline ( un filtre à café ou à thé ou un chinois à petites mailles).

Un flacon ambré d’une contenance de 500 ml

Réalisation d’une teinture mère

1/ Hâchez menu les feuilles séchées, mais ne les réduisez pas en poudre.

2/ Déposez les plantes dans le pot.

3/ Recouvrez avec la Vodka

4/ Fermez le pot, remuez et placez-le dans un endroit frais, à l’abri de la lumière et de toutes sources de chaleur.

5/ Laissez macérer pendant 3 semaines en remuant le pot tous les jours.

6/ Filtrez à l’aide d’une mousseline et pressez les plantes afin d’en extraire tous les actifs.

7/ Stockez la teinture mère dans un flacon opaque ou ambré, propre et stérilisé.

Conservation : 5 ans dans un flacon ambré, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Posologie

La posologie dépend de la plante et de la maladie à traiter.

D’une manière générale, on compte 30 gouttes 3 fois par jour dilué dans un verre d’eau (ou 40 gouttes 2 fois par jour).

Les teintures mères peuvent être utilisée en usage externe, en friction, compresse ou intégrer dans un baume, une crème ou un gel. Elles peuvent également être employées en bain de bouche dilué dans de l’eau tiède.

Quelques idées de teinture mère à réaliser

Romarin, basilic, menthe poivrée, fenouil contre les troubles digestifs

Propolis et échinacée pour soutenir l’immunité

Ail des ours contre les troubles circulatoires

Alchémille et Achillée pour favoriser l’équilibre féminin

Bardane, bouleau, pissenlit pour favoriser le drainage

Calendula pour réparer la peau

Ginkgo pour favoriser la mémoire et la concentration

Camomille romaine contre les maux de tête

Houblon, passiflore, valériane contre l’insomnie et l’anxiété

….

Précautions d’utilisations et de réalisation

Les teintures mères sont fortement concentrées en alcool, elles sont donc déconseillées aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes souffrant de dépendances alcooliques.

Consultez votre médecin ou un spécialiste avant de pratique l’automédication.

Ne cueillez pas une plante que vous ne connaissez pas ou sur laquelle vous avez un doute. Pratiquez votre cueillette dans un lieu préservé de toutes pollutions.

Bibliographie

Cours Hippocratus

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

Santé et bien-être par les plantes de Martine Bonnabel-Blaize – Éditions Edisud

Bienfaits des herbes et des plantes de Jennie Harding – Éditions Parragon

Les plantes qui guérissent de Sophie Lacoste – Éditions Leduc

Cultiver et utiliser les plantes médicinales de Rosmary Gladstar – éditions Marabout 

http://www.altheaprovence.com/blog/faire-une-teinture-mere-maceration/

passeportsanté.net

Important

Ne pratiquez pas l’automédication, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé pour vous assurer que cette plante vous convient.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  2 comments for “Réaliser une teinture mère alcoolique

  1. 2 juillet 2016 at 13 h 58 min

    Très intéressant ! merci Séverine pour cet article. Je suis une grande consommatrice de teinture mère mais n’avais jamais pensé à en faire. Je vais en faire désormais.
    Par contre c’est finalement la même chose que les liqueurs de plantes, seul l’absence de sucre fait la différence.
    Bientôt, teinture mère en préparation.
    Belle semaine de vacances 🙂

    • 2 juillet 2016 at 19 h 17 min

      Merci Clémentine!
      C’est en effet très proche de la liqueurs de plantes qui sont parfois utilisé pour leurs propriétés médicinales.
      Bon week-end e à bientôt

Laisser un commentaire