Recette du macérât de millepertuis

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Le millepertuis perforé, Hypericum perforatum, est une plante plantes herbacées, annuelles ou vivaces que l’on trouve communément en France (et dans la plupart des régions du monde).

Son nom de millepertuis signifie mille trous, car il possède de petites glandes translucides et en observant les feuilles par transparence, ces glandes donnent l’impression d’une multitude de minuscules perforations. Cette caractéristique permet d’identifier le millepertuis perforé que l’on utilise en phytothérapie parmi les 400 espèces d’Hypericum.
On nomme également cette plante « Herbe de la Saint-Jean » est elle est traditionnellement cueillie le jour de la Saint-Jean (le 24 juin), car c’est à cette période que la floraison est à son apogée.

On l’utilise en macération huileuse sur la peau (et non en ingestion!) pour soulager les douleurs, les démangeaisons et favoriser la cicatrisation.

Son macérât à une jolie couleur rougeâtre liée à la présence d’Hypericine, un puissant anti-inflammatoire, mais qui est également photosensibilisant ! (mon macérât de millepertuis n’a jamais une couleur rouge foncée comme le macérât que l’on trouve dans le commerce, il est jaunâtre avec quelques pigments rouges…).

Ingrédients

Sommités fleuries de millepertuis
huile végétale de votre choix (j’ai choisi de l’huile végétale de noisette)
Quelques gouttes de vitamines E

Réalisation

1/ Cueillez les sommités fleuries de millepertuis lorsqu’elles sont épanouies et faites les demi-fané pendant 48 h. Pour les faire demi-fané, étaler les fleurs sur un torchon à l’abri de la lumière et de l’humidité. Cette technique permet de faire évaporer une partie de l’eau contenue dans les fleurs fraîches et ainsi, de limiter les risques de moisissure de la préparation.
2/ Déposez vos fleurs de millepertuis demi-fanées dans un pot (avec fermeture hermétique). Recouvrez d’huile végétale et fermez le pot.
3/ Remuez tous les 2 jours et laissez macérer pendant 6 semaines.
4/ Au bout de 6 semaines, filtrez votre préparation. Pressez les fleurs de millepertuis pour en extraire tous les actifs et stocker votre macérât huileux dans un flacon préalablement désinfecté.
5/ Ajoutez quelques gouttes de vitamine E pour limiter le rancissement des huiles et améliorer la conservation.

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Conservation : 1 an. Le macérât huileux de millepertuis est sensible à l’oxydation, conservez-le dans un endroit frais à une température inférieure à 20 °C et à l’abri de l’air et de la lumière.

Les bienfaits du macérât de millepertuis

→ Apaise les brûlures, les irritations, les érythèmes fessiers, et les coups de soleil.
→ Adoucit la peau.
→ Anti-inflammatoire et antalgique, il apaise les douleurs liées aux rhumatismes, à l’arthrite ou l’arthrose. Il apaise également les douleurs musculaires et les névralgies.
→ Puissant cicatrisant, il favorise la régénération de la peau.
→ Antibactérien. Il désinfecte les petites plaies et limite les risques d’infections en cas de blessures légères.
→ Apaise les démangeaisons.

→ De par ces vertus cicatrisantes, anti-inflammatoire, adoucissant et antibactérien, on utilise le macérât de millepertuis dans les cas d’eczéma, de psoriasis, d’urticaire, d’allergies cutanées, de prurit et d’ulcère variqueux.

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Comment utiliser le macérât de millepertuis ?

En huile de massage pour apaiser les brûlures, les démangeaisons, les douleurs musculaires ou articulaires….
Vous pouvez également l’intégrer dans un baume, un sérum ou une crème.

Précautions

Attention, ne pas utiliser en ingestion !

Attention lors de votre cueillette et lors de l’utilisation du macérât, car le millepertuis est une plante photosensibilisante. Ne vous exposez pas au soleil après utilisation et lavez-vous bien les mains et les avant-bras après votre cueillette.
Ne pas utiliser chez la femme enceinte et les enfants de moins de 7 ans.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  6 comments for “Recette du macérât de millepertuis

  1. 23 juin 2016 at 7 h 05 min

    Dommage que je ne trouve pas de millepertuis, mais avant je faisais ce macérât très utile à avoir dans sa pharmacie « maison ».
    Belle fin de semaine avant les vacances, bises.

    • 23 juin 2016 at 17 h 53 min

      Je suis étonnée que tu ne trouves pas de millepertuis vers chez toi mais si tu en as besoin, n’hésites pas à m’en demander. Je pourrais t’envoyer des fleurs sèches.
      Merci Clémentine et bonne fin de semaine à toi aussi.

  2. Cerise
    18 septembre 2016 at 12 h 34 min

    Merci pour cette recette que je vais m’empresser de réaliser.
    Juste un détail cependant, au niveau proportion, quel est le rapport plante-huile pour un bon macérat?

    • 18 septembre 2016 at 20 h 24 min

      Bonsoir Cerise,

      Pour un bon macérât, il faut remplir votre pot de plante sèche, bien tasser et recouvrir d’huile végétale jusqu’à 2 cm au dessus des plantes sèches.
      Ne cherchez pas à calculer, c’est tout simple.

      Bonne soirée

  3. Cerise
    19 septembre 2016 at 11 h 25 min

    Merci! 🙂
    Et merci encore pour toutes vos recettes et votre disponibilité!

    Bonne journée!

Laisser un commentaire