La saponification à froid, c’est quoi ? Pourquoi réaliser ses propres savons ?

savon-1

Comment fait-on un savon ?

Le savon est le produit d’une réaction chimique entre une matière grasse et de la soude caustique pour les savons « durs » ou de la potasse pour les savons liquides.
La réaction chimique est appelée « saponification » est donne du savon et de la glycérine végétale.
La saponification est une réaction lente, mais totale. C’est une réaction exothermique (qui produit de la chaleur).

La saponification à froid

La saponification à froid (SAF) est une méthode artisanale qui consiste à travailler avec des températures les plus basses possibles et de chauffer uniquement les ingrédients qui le nécessitent.
Ainsi, seules les huiles sont tiédies pour atteindre une température de 40 °C à 50 °C.
L’autre aspect de la saponification à froid est que tous les ingrédients sont conservés dans le savon, y compris la glycérine produite lors de la réaction chimique.
A contrario, la saponification « à chaud » utilisée dans l’industrie consiste à faire chauffer la pâte à savon à environ 100 °C pendant plusieurs heures. Le taux de soude employé est plus élevé (pour améliorer la conservation) ce qui donne des savons plus caustiques, mais surtout, la glycérine est retirée en fin de préparation par un lavage à l’eau salée. Le sel à la propriété de capter la glycérine.
Les savons en saponification à chaud ont une durée de conservation plus longue et plus stable, mais ont l’inconvénient d’être desséchants pour la peau, comportant beaucoup moins d’actif que les savons fabriqués en SAF et fabriqués dans des conditions bien moins écologiques.

Les avantages de la savonnerie à froid

1/ Les savons conservent toute leur glycérine naturelle. La glycérine est un agent humectant qui favorise l’hydratation de la peau.
2/ Le coût de fabrication est faible et demande peu de matériel.
3/ L’absence de cuisson permet de conserver une partie des propriétés des huiles essentielles, des huiles végétales et des actifs ajoutés.
4/ L’impact sur l’environnement est faible voir nul si utilisation de soude caustique à membranes. La soude caustique disparaît du produit.
5/ Possibilité de réaliser un grand nombre de recettes et de personnaliser ses savons.
6/ Les savons issus de la saponification à froid étant surgras et doux, ils peuvent être utilisés pour la toilette des enfants et des bébés, des personnes à la peau sensible, fragile ou sèche ainsi que les personnes ayant des troubles dermatologiques (eczéma, psoriasis…).

Certains ingrédients sont insaponifiables, c’est-à-dire qu’ils ne subiront pas de transformations lors du processus de saponification. Ces ingrédients sont intéressants, car ils vont apporter aux savons des bienfaits spécifiques.
Par exemple, la vitamine E est insaponifiable, elle apportera de la douceur, une action adoucissante et de l’élasticité à la peau. Les exemples d’agent insaponifiable sont nombreux (vitamine A, terpène, phytostérol….).

Quelques inconvénients

Il y à tout de même quelques inconvénients :
1/ Les savons étant surgras, ils ont tendance à encrasser les siphons. Il faut donc procéder plus régulièrement à un entretien et débouchage des siphons.
2/ La couche grasse et protectrice des savons ne se dépose pas uniquement sur notre peau, mais aussi au fond de notre baignoire ou de notre bac de douche. Un entretien régulier est donc nécessaire pour éliminer cette couche grasse.
3/ La savonnerie à froid n’est pas sans risque. Il faut donc éloigner les enfants et les animaux de compagnie de la pièce où l’on réalise les savons pendant un petit moment et prendre des précautions pour se protéger des émanations de soude.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  3 comments for “La saponification à froid, c’est quoi ? Pourquoi réaliser ses propres savons ?

  1. 13 novembre 2016 at 17 h 59 min

    Bonjour,
    De plus en plus de personnes se lancent dans la fabrication amateur de savons à froid, cette tendance vers le naturel est une bonne chose, et j’espère que de nombreuses personnes pourront lire votre article et ainsi passer aussi le pas!
    SophieBio

  2. 22 novembre 2016 at 16 h 54 min

    Je n’ai toujours pas osé faire ces fameux savons, tout le matériel m’attend depuis plus d’un an !!! Ma petite cuisine sans vraiment d’ouverture m’inquiète un peu quant à la ventilation nécessaire.
    Ton article a remis ce projet de saponification.
    Belle semaine Séverine, bises.

Laisser un commentaire