Shampoing solide entre terre et mer – Cheveux secs

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Les shampoings solides sont très pratiques à utiliser et ont une durée de conservation longue, c’est pour cette raison que mon choix se porte souvent vers ce type de shampoing.
Le problème, c’est que certains ingrédients que l’on utilise dans les shampoings solides comme le SCS (sodium coco sulfate) assèchent les cheveux. J’ai volontairement décidé de ne plus en utiliser pour limiter cet inconvénient et réaliser un shampoing doux qui convient parfaitement aux cheveux secs et abîmés.

Pourquoi « entre terre et mer » ? Car ce shampoing contient de la spiruline, une microalgue bleue d’eau douce et du rhassoul, la « terre qui lave ».

Ingrédients

50 g de SCI (Sodium cocoyl isethionate)
2 cuillères à soupe d’eau
5 g de beurre de karité
2 g de poudre de spiruline
1 g de rhassoul
12 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade

Réalisation

1/ Au bain-marie, faite fondre la poudre de SCI avec l’eau. Écrasez avec le dos d’une cuillère à soupe pour former une pâte homogène.
2/ Ajoutez le beurre de karité et continuer à écrasez la pâte.
3/ Hors du feu, ajouter la spiruline et le rhassoul. Remuez et écrasez.
4/ Ajouter ensuite l’huile essentielle de petit grain bigarade.
5/ Placez dans des moules en silicone. Recouvrez d’un film plastique et entreposez 2 h au réfrigérateur.
6/ Au bout de 2 h, démoulez les shampoings et déposez-les sur un torchon ou un papier absorbant et laissez-les sécher pendant 72h avant utilisation.

Conservation : 6 mois – conservez les shampoings solides dans une boîte hermétique.

Le choix des ingrédients

Le SCI est un tensioactif moussant dérivé des acides gras de l’huile de coco. Il a l’avantage d’être bien toléré par la peau et d’être doux pour les cheveux.

Le beurre de Karité est protecteur, nourrissant, hydratant et adoucissant. Il favorise le démêlage des cheveux.

La spiruline est riche en vitamine A et E, elle favorise la souplesse et l’hydratation des cheveux, fortifie, revitalise et prévient l’apparition des cheveux blancs.

Le rhassoul est une argile nettoyante, absorbante et adoucissante. Elle donne de la souplesse et du volume aux cheveux.

L’huile essentielle de petit grain bigarade régule la sécrétion de sébum et tonifie le cuir chevelu.

Résultat du shampoing solide « entre terre et mer »

Ce shampoing solide convient bien aux cheveux secs. Les cheveux sont souples, lisses et faciles à démêler.
L’odeur du petit grain bigarade est légère et malheureusement, elle ne parfume pas les cheveux. C’est dommage, car c’est l’un de mes parfums favoris !

 

Important

Si vous réalisez des recettes de cosmétiques, de soins, d’entretien de la maison ou autre DIY présentées sur ce blog, Herbio’tiful décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations.
Veillez à prendre toutes les précautions de confection et d’usage.
L’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine, veillez à prendre les précautions d’usages : test d’innocuité, précautions d’emploi….




Rendez-vous sur Hellocoton !

  9 comments for “Shampoing solide entre terre et mer – Cheveux secs

  1. Céline
    22 mars 2016 at 18 h 47 min

    Bonjour Séverine
    Très sympa cette recette ! Moi aussi je trouve les shampoings solides très pratiques, il faut d’ailleurs que j’en refasse. Je vais sans doute m’inspirer d’une de tes recettes. Merci pour le partage
    Bonne soirée

  2. 24 mars 2016 at 17 h 01 min

    Coucou!
    Dis moi tu achètes Le SCI chez Aroma Zone?
    J’aimerais tenté!

    • 24 mars 2016 at 17 h 29 min

      Coucou Miss,
      Oui, j’achète le SCI chez Aroma Zone.
      A bientôt.

  3. 25 mars 2016 at 9 h 37 min

    Ah ! l’odeur du petit grain…un délice.
    Tu vois Séverine, j’ai également remarqué que les shampooings solides m’assèchent vraiment trop les cheveux, on dirait un peu du foin après 😉
    Ta recette me tente donc, je vais sans doute la préparer un de ces jours, mais finalement le plus souvent, j’utilise des poudres ayurvédiques et c’est tout ! Le truc pas pratique, c’est qu’il faut laisser reposer un peu et le rinçage est long, mais mes cheveux sont contents.
    Bon week-end de repos, bises Séverine.

    • 25 mars 2016 at 17 h 55 min

      J’avais également un effet « paille » après les shampoings au SCS mais je n’ai plus ce problème avec cette nouvelle recette.
      J’aime également les poudres ayurvédiques mais ça prend plus de temps.
      Bon week-end de Pâques.

  4. Véro
    1 avril 2016 at 17 h 52 min

    J’adore aussi les shampoings solides, j’y reviens toujours. Je n’ai pas encore essayé le SCI tout seul, je me disais que peut-être la barre avait tendance à s’effriter. On dirait bien que non ! L’avantage de ces barres, c’est les actifs « poudres » que l’on peut y incorporer. Merci pour cette recette qui doit sentir bon !!

    • 1 avril 2016 at 18 h 08 min

      Merci de votre message.
      Le barre ne s’effrite pas. Une fois qu’elle est sèche, elle a la même consistance qu’une barre contenant du SCS.
      Au niveau de la durée d’utilisation, c’est également la même qu’avec du SCS, elle ne fond pas plus rapidement.
      Bonne soirée et à bientôt.

Laisser un commentaire