Les bienfaits des aliments fermentés

La fermentation est la transformation des aliments sous l’action de bactéries ou de levures qui interviennent sur les glucides contenus dans les aliments. Les sucres sont transformés en acide, alcool ou gaz.
La fermentation à un rôle de conservateur des aliments. L’acide des aliments fermentés est un excellent conservateur naturel.

Les bienfaits des aliments fermentés

Les aliments fermentés favorisent la digestion. Les aliments sont décomposés et l’organisme doit fournir moins d’énergie pour les assimiler.

Les produits laitiers ou le blé (gluten) fermenté peuvent être consommés (dans certains cas, en fonction du degré d’intolérance) par des personnes intolérantes au lactose ou au gluten sans ressentir (ou très modérément) des effets secondaires. Je suis moi-même intolérante au lactose et je consomme régulièrement du kéfir de lait (lait fermenté) pour reconstituer ma flore intestinale.
Bien entendu, cela dépend du degré d’intolérance de chacun et il vaut mieux tester en petite quantité dans un premier temps.

La fermentation augmente la production d’enzyme permettant une bonne assimilation des nutriments et une digestion saine.

La fermentation préserve les vitamines des aliments fermentés. Dans le cas du chou, sa teneur en vitamine B est même augmentée. La choucroute favorise l’absorption du fer.

Enfin, les aliments fermentés contribuent à l’équilibre de la flore intestinale. Une consommation régulière permet de réduire les troubles chroniques comme la constipation.

La fermentation des légumes

De l’eau, du sel, des légumes (fruits, épices…selon inspirations) et un bocal préalablement stérilisés, voici le matériel nécessaire pour procéder à la fermentation des aliments.

Attention, les fruits et les légumes traités contiennent pour la plupart des substances antibactériennes et antifongiques qui vont freiner la fermentation. Choisissez des produits issus de l’agriculture biologique pour éviter ce problème.

Comment procéder ?
1/ Remplissez un bocal de 1 litre du (ou des) légumes(s) choisi(s) jusqu’à 3 à 5 cm du bord.
2/ Recouvrez avec une saumure composée de 2 cuillères à soupe de sel marin pour 960 ml d’eau tiède.
3/ Laissez fermenter.
Selon les aliments, la fermentation se fera en 2,4 ou 8 jours… Renseignez-vous au préalable et suivez une recette pour le premier test.

Exemples : la recette de Kimchi ou de Lacto-fermentation de bergamote et orange douce d’Amande et Basilic.

Les légumes se conservent de quelques jours à quelques mois en fonction de la préparation. Là aussi, un livre sur le sujet ou des recettes sur le net peut vous permettre d’y voir plus clair. Mes premiers essais ont été catastrophique, je vous invite fortement à suivre un pas à pas bien que le processus soit facile à réaliser.
Les légumes fermentés se conservent au réfrigérateur ou dans un endroit frais.
Ils se consomment tels quels, sans cuisson.

Et vous, avez-vous une recette de légumes ou fruits fermentés à partager ? Avez-vous déjà goûté ?

Bibliographie

Précis de fermentation de Fern Green

Aliments fermentés, aliments santé de Guillaume Stutin et Marie-Claire Frédéric

Fermentation naturelle de Sandor ellix Katz

 

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire