Les bienfaits de l’oignon, Allium cepa

On connaît bien l’oignon en cuisine, il est réputé pour nous faire pleurer ! C’est le soufre qu’il contient qui provoque nos larmes, mais ce soufre est aussi un bienfait ! Pour éviter de pleurer en découpant un oignon, stockez-le au congélateur pendant 10 minutes avant de le découper.

L’oignon est un aliment précieux qui permet de soulager un grand nombre de maux et de stimuler l’organisme. N’hésitez pas à en abuser !

Les bienfaits de l’oignon

– Riche en antioxydants, il prévient les cancers de l’estomac, de l’intestin, de l’œsophage, du larynx et de la prostate.
– Diurétique. Il est recommandé pour traiter les oedèmes, la rétention d’eau, la congestion du petit bassin, mais aussi les cystites et les troubles de la prostate. La consommation de décoction ou de macération d’oignon stimule la miction !
Hypoglycémiant, indiqué en cas de diabète.
– Prévient les maladies cardio-vasculaires. Il réduit le mauvais cholestérol et la pression sanguine.
– Stimule l’intestin, le foie, le pancréas.
– Réduit les troubles gastriques en régulant les intestins et il favorise la flore intestinale.
– Antibiotique naturel, il est notamment très efficace contre les staphylocoques.
– Traite les infections urinaires et rénales.
– Stimulant, tonique général de l’organisme. À consommer en cas de convalescence, de fatigue, de déprime saisonnière, de maladie, mais aussi de troubles cognitifs ou pour stimuler la mémoire avant un examen.
– Aide à réguler le poids en cas d’obésité.
– Anti-inflammatoire, il soulage les rhumatismes, la goutte et bien d’autres maladies…
– Antiparasitaire, il favorise l’expulsion des vers intestinaux (en association avec l’ail pour plus d’efficacité).
– L’oignon cuit (ou en sirop) calme les gorges irritées, la toux et favorise l’expulsion des sécrétions bronchiques.
– En cas de piqûres d’insectes, coupez un morceau d’oignon et frottez à l’endroit de la piqûre pour un soulagement immédiat.
– L’oignon éloigne les moustiques ! Coupez un oignon en deux et déposez les morceaux d’oignon sur votre table de chevet pour passer une nuit tranquille.
– Pour se débarrasser des furoncles, faites cuire un oignon au four et appliquer tiède sur le furoncle.
– Le jus d’oignon élimine les taches brunes (au bout de 3 à 4 semaines de traitement à raison de 2 applications/jour)
– Le jus d’oignon traite les verrues (faites macérer un oignon avec du sel toute la nuit et récupérer le jus pour l’appliquer sur la verrue).
– Anti-hémorragique, vous pouvez l’appliquer sur une coupure légère ou faire des cures en cas de règles abondantes.
– Il est riche en vitamine C et en sels minéraux.

Pourquoi consommer de l’oignon en hiver ?

S’il est recommandé de consommer de l’oignon toute l’année tellement ses bienfaits sont nombreux et importants, c’est en hiver qu’il sait se montrer indispensable.
En effet, les bienfaits antibiotiques et anti-inflammatoires en font un aliment à préconiser en cette saison.

La quercétine, un puissant antioxydant contenu dans l’oignon a des propriétés anti-inflammatoires, anti-infectieuses et stimule le système immunitaire.

Les composés sulfurés de l’oignon soulagent les voies respiratoires. Coupez un oignon frais en deux et déposez un morceau sur votre table de chevet. Cela vous permettra de mieux respirer la nuit en cas de sinusite, nez bouché ou asthme.

Il contient une grande quantité de vitamines, notamment la vitamine B6 qui permet le bon fonctionnement du système immunitaire, et la vitamine C qui prévient les infections.

Comment consommer l’oignon ?

Privilégiez la consommation d’oignon jaune et rouge, plus concentré en quercétine que l’oignon blanc.

Si votre estomac supporte l’oignon cru, allez-y ! c’est la manière la plus efficace de profiter de tous ses bienfaits.

Évitez de le faire bouillir. Son action vient de son huile essentielle, volatile et fragile.
Préférez une cuisson douce au four afin de préserver ses nutriments.

Vous pouvez également le faire macérer, la macération la plus connue est le vin d’oignon qui est apprécié en hiver comme stimulant et anti-infectieux, mais aussi comme antiparasitaire contre l’oxyure.
Vous pouvez aussi le faire macérer dans de l’eau tiède toute une nuit et boire la macération (2 à 3 verres par jours). Attention toutefois à pouvoir aller régulièrement aux toilettes !
Macérer dans du vinaigre (pour traiter les taches brunes) ou dans du sel contre les verrues.

Et bien qu’en potage (la soupe à l’oignon), il perd une partie de ses vertus, c’est aussi un bon moyen de se revigorer.

Vous pouvez réaliser un sirop d’oignon pour apaiser les maux de gorge. Pour cela, découper 2 gros oignons, recouvrez de sucre complet et laissez macérer 24 h. Récupérer le jus issu de cette macération et consommer 3 cuillères à soupe par jour.

Vous trouverez en pharmacie ou boutique spécialisée des gélules d’oignon notamment pour traiter la congestion pelvienne (Pelvimag).

Précautions

Certains estomacs ne supporteront pas l’oignon cru (ou cuit!). C’est le soufre qu’il contient qui peut provoquer son indigestion ou des désagréments. Si c’est le cas, favoriser des cuissons douces pour veiller à conserver les bienfaits.

Attention à l’haleine (surtout si vous le consommez cru!). Croquer du persil, une pomme, de la menthe, une graine de cardamome…. pour vous débarrassez de l’odeur.

Bibliographie

Les aliments qui guérissent – Sophie Lacoste, Leduc éditions

Cours Hippocratus & de naturopathie

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

passeportsanté.net

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.