Jiaogulan, le thé de l’immortalité

 

jiaogulan

Crédit photo Herbio’tiful

 

Le jiaogulan, Gynostemma pentaphyllum, est une plante grimpante originaire du sud de la Chine, une région où la médecine traditionnelle chinoise a une grande influence et est très développée. Elle est traditionnellement utilisée dans ces régions pour améliorer le « yin » et soutenir le «yang». Sa consommation sous forme de thé augmente la résistance aux infections et est anti-inflammatoire.

Le jiaogulan est considéré comme le «ginseng du sud», car il permet de retrouver force, endurance, concentration, tonus et vitalité.

Les fermiers qui travaillent les terres fertiles de cette région en sont des consommateurs quotidiens et nomment cette plante « l’herbe de l’immortalité ».

En 1972, un groupe de chercheurs chinois ont réalisé une étude sur certains villages de la province du Yunnan, consommateur de jiaogulan, pour étudier ses effets thérapeutiques. Ils ont constaté que sur la période d’étude, 547 villageois souffrant de rhumes, bronchites ou fièvres ont été soignés par la simple consommation de cette plante. Et, suite à cette étude, le jiaogulan est officiellement rentré dans le dictionnaire médical chinois comme médicament.

Une légende raconte qu’un village près de la montagne Fanjing, dans la province du Guizhou, aurait le plus grand nombre de centenaires de Chine. La particularité de ce village est que ses habitants consomment du thé de jiaogulan depuis plusieurs générations.

Au Japon, cette plante fut principalement utilisée comme plante à sucre, en remplacement du sucre raffiné et des édulcorants. La feuille, bien que légèrement amère, a un goût sucré.

De nombreuses études ont été menées au Japon dans les années 70 pour trouver des plantes de substitution au sucre. C’est lors d’une de ces études, menées de 1969 à 1971, que le professeur Nagai de l’Université pharmaceutique Hoshi, a trouvé dans le jiaogulan une grande quantité de saponine, environ 4 fois plus que dans le ginseng, soit 82 saponines alors que le ginseng en contient 22. Cette saponine contenue dans le jiaogulan est connue sous le nom de gypenosides et est très proche des panaxosides trouvés dans le ginseng. La saponine est une substance bénéfique pour la santé, car elle des effets antibactériens, anti-inflammatoires, antifongiques, calmants, analgésiques et immunitaires.

Cette découverte a ouvert le chemin à d’autres chercheurs japonais qui se sont penchés sur les effets thérapeutiques du jiaogulan.

Les propriétés médicinales du jiaogulan

Le jiaogulan aide à réguler le cholestérol sérique, les triglycérides, le LDL (mauvais cholestérol) et HDL (bon cholestérol ). Il permet de maintenir un niveau normal de pression artérielle chez les personnes souffrants d’hypertension en libérant de l’oxyde nitrique qui augmente la souplesse des artères et facilite les contractions du muscle cardiaque ce qui permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires, mais également d’améliorer les performances sportives des athlètes.

Il renforce l’action du système digestif, favorise l’absorption des nutriments et permet de réguler le poids des personnes souffrants d’obésité.

Le thé de jiaogulan est utilisé pour détoxifier l’organisme et renforcer l’action du métabolisme. Dans le cadre d’un régime, il lutte contre la cellulite et favorise la perte de poids à la fois par son action sur le système digestif, mais aussi en stimulant la résistance psychologique ( il permet de limiter l’envie de grignoter notamment des aliments gras et sucrés et réduit la fatigue liée à un régime).

Comme le ginseng, le jiaogulan augmente, l’endurance physique et psychologique, la concentration, donne au corps tonus et énergie.
Il s’agit d’une plante adaptogène, c’est-à-dire, qui aide à résister aux stress physiques et psychologiques subits par un individu. Elle est à la fois stimulante et calmante. Elle est prescrite en cas d’insomnie, d’asthénie et d’anxiété.

Le jiaogulan permet également de booster le système immunitaire grâce à la présence d’agents chimiques augmentant la production de lymphocytes, de phagocytes, et de sérum IGG. Le thé est utilisé en cas de rhumes, fièvres, bronchites, grippes, mais également en Asie pour lutter contre les effets secondaires de la chimiothérapie, améliorer l’action des médicaments contre le VIH et prévenir les cancers.

Cette plante contient des antioxydants qui ont un rôle important contre les radicaux libres. Les radicaux libres peuvent être à l’origine de cancers, de maladies cardio-vasculaires et accélèrent le vieillissement de la peau.

Consommer du jiaogulan

Ce sont les feuilles qui sont employées pour le thé. Elles ont un goût amer et sucré.
Il est conseillé de consommer 2 à 3 tasses par jours pour ses vertus thérapeutiques, mais également en prévention de certaines maladies.

Rendez-vous sur Hellocoton !

  9 comments for “Jiaogulan, le thé de l’immortalité

  1. 20 avril 2014 at 11 h 13 min

    Intéressant ce billet ! Ce thé me serait bien utile en ce moment pour lutter contre mon rhume… Et puis, j’adore le thé ! Merci Séverine. Passes un bon week-end.

  2. 20 avril 2014 at 21 h 19 min

    Alors moi contrairement à Karine, je n’aime pas trop le thé mais merci pour la petite « histoire » ! bisous

  3. 3 mars 2015 at 18 h 47 min

    Un bel article ! Grande amatrice de thé, je ne connaissais pas celui-ci, merci pour la découverte !! Aurais-tu des sites ou points de vente où je pourrais le trouver ? Se trouve t’ il partout ?

    • 3 mars 2015 at 19 h 43 min

      Merci Monia !
      Non, malheureusement, le jiaogulan n’est pas facile à trouver sous forme de thé.
      J’avais découvert cette plante dans un salon de thé / herboristerie chinoise à Toulouse. Ce salon de thé était le palais des merveilles pour les amatrices de thé et de plantes chinoises mais il est fermé depuis quelques années maintenant.
      On en trouve sur les sites Amazon et iherb en importation des Etats-unis mais je n’ai pas de bon plan pour l’acheter en France.
      En France, il est plus facile de trouver des plants dans certaines jardineries spécialisées comme la boutique Ethnoplants (http://www.ethnoplants.com/Jiaogulan-Gynostemma_pentaphyllum/) que de trouver du jiaogulan en vrac.
      Du coup, je le cultive à la maison car c’est une plante facile d’entretien et qui a une croissance rapide.

      Bonne soirée

  4. 11 septembre 2015 at 8 h 17 min

    Très intéressant, une réelle découverte ! Je serais vraiment ravie de connaître cette plante d’autant que la médecine traditionnelle chinoise est l’un de mes grands centres d’intérêt et d’études.
    Merci Séverine pour ce partage, bonne journée à toi.

  5. Laure
    6 octobre 2018 at 16 h 28 min

    Tiens je ne connaissais pas et ça m’intéresse grandement. Je vais voir ou m’en procurer
    Merci

    • 6 octobre 2018 at 19 h 26 min

      J’en ai un pied au jardin mais il a pas mal souffert de la sécheresse. Si j’arrive à le récupérer, je t’en passerai un plant.
      Bon Week-end

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.