Les bienfaits de l’achillée millefeuille, la plante du sang

450px-Achillea_millefolium_003

Crédit photo Wikimedia commons

 

L’achillée millefeuille, Achillea millefolium, est une plante commune utilisée depuis plus de 2500 ans pour ses nombreuses propriétés médicinales.

Elle tient son nom du célèbre héros de Troie, Achille, qui s’appliquait des pansements d’achillée pour soigner ses blessures. Et, il avait raison, car outre ses vertus sédatives et relaxantes, l’achillée millefeuille est anti-inflammatoire, coagulante, cicatrisante et apaise les douleurs.

Autrefois, l’achillée millefeuille était qualifiée de « plante du sang » : sang des femmes lors des accouchements et des règles douloureuses; sang des hommes lors des guerres ou des blessures dans les champs et sang des bêtes car cette plante était donnée en complément au fourrage pour les femelles avant la mise-bas afin d’éviter les hémorragies.

L’achillée, un tranquillisant et un allié en cas de blessure

L’achillée contient en faible quantité, un composant chimique, le thujone, qui est légèrement hypnotique et a un effet sédatif et relaxant.

Même si ce n’est pas les vertus tranquillisantes de l’achillée qui sont mises en avant dans la pharmacopée européenne, elle agit néanmoins sur le système nerveux. 

Cette plante peut être prescrite en cas d’anorexie, car elle permet de retrouver l’appétit et de réduire le stress. 

Elle favorise le sommeil, diminue l’hypertension et lutte contre les agitations nerveuses.

Elle calme également les troubles digestifs liés à l’anxiété (spasmes, nausées…).




Cette plante contient de l’achilletin et de l’achilléine, deux substances chimiques qui favorisent la coagulation du sang. D’autres composants chimiques comme le camphre ou l’eugénol octroient à l’achillée des vertus apaisantes, anti-inflammatoire et antiseptique.

L’achillée millefeuille est souvent recommandée aux femmes ayant des règles abondantes et douloureuses, dans les cas d’endométriose, ou de petites hémorragies.

En usage externe, elle permet d’arrêter les petits saignements comme les saignements de nez, les plaies et égratignures. Elle favorise également la cicatrisation et la désinfection des plaies. Elle peut être employée en cataplasme ou en baume.

L’achillée millefeuille agit sur la circulation sanguine, les phlébites, les hémorroides, varices et jambes lourdes.

Comment consommer l’achillée millefeuille ?

Les fleurs, les graines et les feuilles peuvent être utilisées pour la préparation de tisane.

Cependant, le goût de l’achillée millefeuille est très amer et légèrement piquant. Pour réduire cette amertume, mieux vaut l’adoucir avec du miel ou l’utiliser en association avec d’autres plantes aux vertus similaires (camomille, mélisse, valériane…). L’achillée est d’ailleurs rarement commercialisée seule. Dans la grande majorité des tisanes, l’achillée n’est qu’une des composantes.

Les personnes allergiques à l’ambroisie ne doivent pas utiliser de l’achillée en usage externe (pommade), car cela pourrait provoquer des démangeaisons.

 En cas de grande consommation, il est fréquent que les urines deviennent brunâtres, mais ceci n’a rien d’alarmant.

Rendez-vous sur Hellocoton !