Les bienfaits du figuier, Ficus carica

Le figuier, Ficus carica, est un petit arbre méditerranéen pouvant atteindre 5 m de hauteur. Bien qu’il soit capable de vivre dans des milieux très arides, il accepte assez bien tous les types de sols et résiste jusqu’à -10 °C. C’est un arbre résistant, robuste et facile à cultiver qui se contente de peu.
Il existe 700 variétés de figuiers à travers le monde.

Les feuilles de figuier

Les feuilles de figuier se consomment en tisane.
Elles ont des propriétés digestives, circulatoires, légèrement expectorantes. Elles régulent le taux de glycémie et de triglycérides (en complément à un traitement antidiabétique, les feuilles de figues pourraient réduire les besoins en insuline), elles réduisent les symptômes de l’asthme et des bronchites et sont légèrement laxatives.
Pour les femmes, elles réduisent les règles abondantes et calment les douleurs menstruelles.

En bain chaud, les feuilles de figuier soulagent les hémorroïdes.
En gargarisme, elles traitent la toux et les maux de gorge.
En bain de bouche, elle calme les gingivites et les inflammations bucco-dentaires.
En lotion (tisane froide), elles traitent le vitiligo, favorise la cicatrisation, apaise les piqûres d’insectes.

Posologie : 15 g par litre d’eau chaude, frémissante. Laissez infuser 10 à 12 minutes.

La feuille de figuier est utilisée en cuisine. Elle est aromatique et s’utilise en papillote, pour parfumer les plats (riz, pomme de terre, viandes…), en vin et liqueur… Les feuilles sont aussi utilisées pour emballer les fromages.

Les fruits

Selon les variétés et les régions, les figues sont récoltées d’août à octobre. Un figuier adulte peut donner jusqu’à 100 kilos de figues !
Elles se consomment aussi bien sèches que fraîches et ne perdent pas de propriétés en séchant.

Les figues sont riches en nutriment : calcium, magnésium, potassium, phosphore, sodium, fer, cuivre, vitamines (B, A et K). On conseille aux personnes âgées, aux sportifs, aux personnes en convalescence, en préparation d’un effort physique ou mental de consommer des figues pour sa richesse en nutriment et vitamines. Elles stimulent le corps et l’esprit.

Riches en fibres, elles sont légèrement laxatives et favorisent la stabilisation du poids dans le cadre d’un régime minceur.
Contenant de la pectine en grande quantité, elle favorise la mobilité des aliments dans l’intestin et l’élimination du mauvais cholestérol.

La pulpe du fruit est expectorante, elle soulage les bronchites, la toux persistante et les maux de gorge.

Les bourgeons, en gemmothérapie

La gemmothérapie utilise les bourgeons et les jeunes pousses des arbres et des arbustes à buts thérapeutiques. Pour en savoir plus, consultez mon article dédié à la gemmothérapie ICI.

Les bourgeons de figuier ont une action équilibrante.
Il régule le stress et agit sur la sphère psychique : névroses, phobies, dépression, insomnie, tract, troubles obsessionnels compulsifs, épilepsie.
Le figuier est une plante qui accompagne les moments stressants de la vie : période d’examen, entretien d’embauche…
Associer aux bourgeons d’aubépine pour stimuler la mémoire, c’est la synergie parfaite pour préparer un examen.

Les bourgeons de figuiers agissent aussi sur la sphère digestive : acidité gastrique, maladie de Crohn, hernie hiatale, aigreurs, gastrites, colites…

Pol Henry (le père de la gemmothérapie), conseillait les bourgeons de figuier en cas d’anémie pour son action régénérante.

C’est une plante que l’on peut aussi bien prendre en cure de 21 jours en traitement de fond qu’à la demande, en cas de stress subit ou sur une petite période.

Posologie : pour un adulte, 15 gouttes par jour réparties en 2 prises en dehors des repas. Pour un enfant, 1 goutte/10 kg de poids, 5 gouttes par jour pour une femme enceinte.
Contre-indications : traitement allopathique anti-inflammatoire,aspirine, fluidifiants sanguins.

Le latex

Le latex extrait du tronc et des branches de figuier est utilisé pour lutter contre les cors, les verrues et les affections de la peau comme l’eczéma. Il apaise les piqûres d’insectes.

Contre-indication : à manipuler avec prudence, le latex contient des furocoumarines responsables d’irritation, de phototoxicité voire de photoallergie.

Bibliographie

Gemmothérapie, les bourgeons au service de la santé – Guide pratique et familial de Stéphane Boistard. Editions Terran.
L’énergie des arbres – Tome 1 – hors série du magazine Plantes et Santé.
https://www.plantes-et-sante.fr/encyclopedie/le-figuier-un-cadeau-des-dieux-aux-vertus-coricides
Guide complet de la culture du figuier, Geneviève Bouche, Éditions De Vecchi.
Le Figuier, Pas à pas, Pierre Baud, Éditions ÉdiSud
Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher
Le guide des plantes qui soignent – Éditions Vidal
Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  4 comments for “Les bienfaits du figuier, Ficus carica

  1. violette
    13 mars 2018 at 7 h 14 min

    coucou ton lien ne fonctionne pas 😉 consultez mon article dédié à la gemmothérapie ICI
    dommage qu’elle ne m’aime pas moi je l’adore et son odeur encore plus !

    • 14 mars 2018 at 9 h 57 min

      Merci Violette pour ta vigilance ! Tu es top ! J’avais oublié de mettre le lien vers « gemmothérapie », c’est chose faite.
      Je n’aime pas la figue mais j’utilise les bourgeons en gemmothérapie, notamment pour les troubles gastriques liées au stress et les feuilles en cuisine et en tisanes pour l’hiver. Le goût des feuilles est très intéressant en cuisine et améliore bien certaines tisanes. Bonne journée.

  2. Gafette
    14 mars 2018 at 17 h 59 min

    En tisane, vous consommez les feuilles fraiches?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.