Recette de la soupe d’ortie

L’ortie est un trésor de la nature ! Je ne cesse de le répéter, mais il a tellement de propriétés et d’utilisations qu’il est dommage de s’en priver. C’est une plante qui pousse en abondance et on la trouve une grande partie de l’année.

La soupe d’ortie est un grand classique de la cuisine de cueillette sauvage. Passé les appréhensions et les a priori sur cette plante « qui pique », on apprend à découvrir ces qualités gustatives. La soupe d’ortie est un vrai régal ! C’est une plante au goût doux, qui convient parfaitement aux enfants comme aux grands. C’est une soupe reconstituante et reminéralisante, idéale en intersaison, en cas de fatigue, de convalescence ou tout simplement pour bénéficier des nombreuses vertus de l’ortie en cuisine (voir l’article à ce sujet ICI).

Ingrédients

2 carottes
1 (grosse) pomme de terre (ou 2 petites)
1 oignon
1 gousse d’ail
1 petite branche de céleri
20 brins d’ortie (je cueille les sommités et les premières feuilles)
une pincée de sel et de poivre
2 litres d’eau

Préparation

1/épluchez les carottes, la pomme de terre, l’oignon, l’ail puis, coupez-les en dés.
2/coupez en petits tronçons la branche de céleri.
3/après les avoir rincé, déposez tous les ingrédients dans la marmite. Recouvrez avec l’eau et laissez cuire pendant 30 minutes.
4/Pendant que les ingrédients mijotent, rincez les feuilles d’ortie à l’eau vinaigrée. Égouttez puis réserver.
5/au bout de 30 minutes, ajoutez le sel, le poivre et l’ortie. Laissez cuire pendant 15 minutes à feu doux.
6/retirez du feu et laisser refroidir. Mixer la soupe pour obtenir un velouté.

Je rajoute l’ortie au dernier moment pour limiter sa cuisson et ainsi préserver au maximum ses propriétés et ses nutriments.

J’aime préparer cette soupe la veille. Je la laisse refroidir toute la nuit puis je mixe le lendemain, ainsi les ingrédients ont pu infuser toute la nuit. C’est encore meilleur !

Je sale très peu mes plats, si besoin, vous pouvez rajouter du gomasio ou de la levure maltée saupoudrés sur la soupe.

Quelques précautions de cueillette

L’ortie se cueille avec une bonne paire de gants ! Il existe des méthodes pour les cueillir sans gants, à vous de voir…
Cueillez vos orties dans un endroit préserver, à une bonne distance de la route ou de toutes sources de pollution. Choisissez de belles feuilles ne présentant pas de trous ou de taches.
Rincez à l’eau vinaigrée pour éliminer les risques d’infections liées aux déjections animales et pour se débarrasser d’éventuels insectes.
Après avoir été trempée dans l’eau pendant quelques minutes, l’ortie ne pique plus. Vous pouvez la manipuler plus facilement.

Et vous, avez-vous goûter la soupe d’ortie ? Avez-vous une variante de cette recette ? n’hésitez pas à partager.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.