Recette savon de la ruche (saponification à froid)

Depuis que j’ai ma ruche, je me suis replongée dans mes ouvrages sur les bienfaits des produits de la ruche et de l’apithérapie. S’occuper d’une ruche est déjà en soi d’un grand bienfait ! Voir les abeilles s’activer tous les matins, s’occuper d’elles et les protéger, voir les rayons se remplir de miel. Quelle satisfaction ! Alors, c’est tout naturellement, que j’ai eu envie de réaliser des savons à la cire d’abeille et au miel. Des savons doux pour petits et grands, délicatement parfumé.

Alors, avant de se lancer dans la savonnerie, merci de bien vouloir lire le tutoriel de la réalisation pas-à-pas d’un savon à froid, et si vous ne connaissez pas la saponification à froid, voici un article sur la méthode et son intérêt ICI.

Ingrédients

300 g d’huile végétale d’olive

500 g d’huile végétale de coco

200 g d’huile végétale de tournesol

30 g de cire d’abeille

50 g de miel

486 g de lessive de soude

Voir l’article sur les ustensiles et les ingrédients de bases pour réaliser vos savons ICI.

Réalisation

1/ Nettoyer le plan de travail (avec de l’alcool à 70 °C ou 90 °C) et réunissez tous les ustensiles et ingrédients dont vous aurez besoin.
2/ Equipez vous de votre tablier, vos lunettes de protection, votre masque et vos gants.
3/ Peser tous les ingrédients et les mettre de côté : eau, paillette de soude, huiles, cire et miel.
(Penser à tarer votre balance pour éviter les erreurs)
4/ Peser la lessive de soude et mettez là à chauffer au bain-marie et à feu doux jusqu’à ce que la température est atteint 40°.
5/Tiédir les huiles et faire fondre la cire : faites chauffer à feu doux vos huiles et la cire d’abeille jusqu’à ce que les huiles solides et la cire soient fondues. Le mélange doit monter jusqu’à une température de 40 °C à 50 °C.
6/ L’assemblage : Lorsque les deux mélanges arrivent à la même température (entre 40 et 45 °C), vous pouvez alors versez doucement la solution de soude dans l’huile.
Utilisez votre thermomètre de cuisine pour vous assurer que le mélange de soude et l’huile soient à la bonne température.
7/ Obtenir la « trace » : Plongez votre mixeur dans la préparation et mixer 5 secondes par intervalles de 10 secondes afin de ne pas fatiguer le moteur du mixeur.
Mixer jusqu’à l’obtention de la « trace » c’est-à-dire quand la surface de la pâte à savon dessine un cordon en relief.
8/ Ajoutez le miel. Remuez de nouveau au mixer plongeant.
9/La mise en moule : à l’aide de la spatule, versez le savon dans un moule sans attendre. La pâte à savon peut durcir rapidement et elle peut devenir difficile à travailler si vous attendez trop longtemps.
10/ Recouvrez la surface de votre savon de film alimentaire afin d’éviter la formation d’une pellicule grisâtre appelée « cendre de soude » . Cette pellicule n’est pas caustique, mais inesthétique.
11/ Recouvrez le moule avec une serviette de bain, un plaid ou une couverture pendant 24 h afin de l’isoler et d’éviter les écarts de températures.
Pendant ces 24 h, la saponification va continuer et le savon va traverser une « phase de gel » qui va débuter du centre et s’élargir jusqu’au bord du moule. Votre savon va devenir mou et translucide comme un gel.
Pas de panique, c’est tout à fait normal et c’est preuve que le processus chimique a bien fonctionné.
Il va ensuite durcir et sera prêt à être démoulé et découpé dans les 24 à 48 h.
Ensuite, il faudra 4 semaines de séchage (appelé « cure » avant que votre savon soit prêt à être utilisé).

Voir l’article sur la découpe et le séchage du savon ICI.

Ce savon est tout doux et surgras. L’odeur de cire et de miel est délicate et sa couleur est ambrée, comme le miel.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  2 comments for “Recette savon de la ruche (saponification à froid)

  1. Vanou Valica
    4 septembre 2018 at 9 h 58 min

    Coucou !
    Il a l’air tout doux ton savon et doit sentir bon le miel !
    Je voulais te demander si avec l’huile de tournesol, ton savon de rancit pas trop vite ?
    Bisous

    • 5 septembre 2018 at 8 h 30 min

      Coucou,
      Il est en effet très agréable.
      Je n’ai jamais eu de problème avec l’huile de tournesol que j’utilise souvent en savonnerie. Je l’intégre toujours en petite quantité par rapport aux huiles majoritaire : olive et coco. Pour le moment, rien à signaler.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.