L’alchémille commune, Alchemilla vulgaris, est une plante vivace, fréquente dans les prairies de moyenne montagne. Ces feuilles sont larges à lobes pétiolés à la base. Elle est reconnaissable aux perles de rosée qui ornent les pointes des feuilles et qui se rassemblent en une grosse goutte au centre de la feuille. Les fleurs sont jaunes, discrètes et apparaissent de mai à août.

Cette plante est également nommée « manteau des dames » en raison de son utilisation pour traiter les troubles féminins où « plante des alchimistes » dont elle tire son nom « d’alchémille », car la rosée stockée au centre de la feuille était considérée par les alchimistes comme résultants de la condensation de vapeurs terrestre et céleste et donc la seule eau a pouvoir permettre la fabrication de la pierre philosophale.

On récolte les jeunes feuilles avant la floraison. Les feuilles ont un goût légèrement amer. Elles se consomment en salades, en potages ou gratins.

Propriétés médicinales de l’alchémille

Plante des femmes par excellence, l’alchémille est astringente, antihémorragique, antianémique.
C’est un tonique veineux recommandé dans les troubles de la ménopause.
Elle est anti-inflammatoire et décongestionnant pelvien.

Elle est recommandée dans le syndrome prémenstruel, les règles abondantes ou irrégulières, la préménopause, les fibromes, les saignements entre les règles, les règles douloureuses et l’endométriose (en raison de son action anti-inflammatoire et anti-hémorragique).

L’abbé suisse Kuenzle conseillait l’alchémille en cure de 8 à 10 jours avant l’accouchement pour limiter les risques hémorragiques, mais aussi pour soigner toutes les inflammations du bas-ventre.

Riche en tanin, astringente et antispasmodique, elle est recommandée en cas de diarrhée, de digestion difficile ou de troubles intestinaux.

Favorisant le drainage, elle peut être consommée en cas de rétention d’eau et de cellulite.

Les feuilles fraîches sont riches en vitamines C, phosphore, manganèses, calcium, flavonoïdes.

Posologie

Faites infuser 10 g de plante fraîche ou sèche dans 1 litre d’eau bouillante.
Consommer 3 tasses par jour.
Les tisanes se consomment chaudes ou froides.

Précaution d’utilisation

Il n’y a pas de contre-indication particulière à la prise d’alchémille.
Les femmes enceintes peuvent en consommer, mais doivent d’abord demander conseil à leur obstétricien en raison du taux élevé de tanin qui peut provoquer de troubles gastriques.

 

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical. Veuillez consulter votre pharmacien ou médecin avant tout usage.

Références bibliographiques

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Éditions Marabout

Santé et bien-être par les plantes de Martine Bonnabel-Blaize – Éditions Edisud

Bienfaits des herbes et des plantes de Jennie Harding – Éditions Parragon

Les plantes qui guérissent de Sophie Lacoste – Éditions Leduc

Le guide des plantes qui soignent – Éditions Vidal

Guide Hachette des plantes médicinales – Hachette santé

Phytothérapie de Eric Lorrain – Éditions La Boétie

Rendez-vous sur Hellocoton !