Remèdes naturels contre la fonte des semis

 

Mars est le mois des semis. Tous les jardiniers sont à l’oeuvre pour préparer le jardin.
Et qui dit semis dit maladie de la fonte des semis aussi appelée « maladie du pied noir ».
Cette maladie cryptogamique (à champignon) se développe et se propage rapidement. Il s’agit de champignon du sol : Fusarium, Rhizoctonia, Pythium ou Phytophtora.

Les symptômes se font par étape. Tout d’abord, la base de la tige s’affine, noircis (ou brunis) puis, les plants se nécrosent.

Alors, comment lutter contre la fonte des semis ?

Tout d’abord, quelques règles simples à respecter pour des semis en bonne santé :

>Aérer la terre des semis
>Aérer la serre (ou la pièce dans laquelle vous réalisez vos semis) et essayer de limiter l’humidité
>Éclaircissez les semis pour éviter que les plantules ne soient trop serrées.
>Utilisez un terreau sain (sans trace de moisissures)
>Limitez l’arrosage. La terre ne doit pas être humide en permanence. Favorisez la pulvérisation plutôt que l’arrosage direct à l’arrosoir.
>Désinfectez chaque année les outils que vous utilisez pour les semis : pelle, pots, jardinières, gants, bacs….

Remèdes naturels contre la fonte des semis

Heureusement, il existe quelques remèdes naturels pour lutter contre la fonte des semis. En voici quelques uns :

Purin d’ortie ou de prêle

Les purins d’ortie et de prêle sont de bons répulsifs pour les insectes et pour permettre de lutter contre les maladies cryptogamiques. Vous pouvez réaliser un purin avec soit de l’ortie, soit de la prêle selon ce que vous trouvez plus facilement à proximité de chez vous. Évitez de réaliser votre cueillette dans une zone polluée ou à proximité de la route.

La recette est la même pour l’ortie et la prêle :

1/ Faites macérer 1 kilo de plante fraîche pour 9 litres d’eau pendant 1 à 2 semaines.
2/ Filtrez
3/ Diluez à 10 % dans de l’eau puis pulvériser directement sur les feuilles.

Ne pas utiliser de bac en métal pour réaliser votre purin. Favorisez un seau en plastique.

La décoction d’ail

Réalisation pour 2,5 litres de décoction d’ail :
1/ Faite macérer toute une nuit 250 g de gousse d’ail hachée grossièrement dans 2,5 litres d’eau.
2/ Faite bouillir la préparation pendant 15 minutes.
3/ Laissez refroidir
4/ Pulvérisez la préparation directement sur les feuilles et au pied des plants.
5/ Renouvelez l’opération 2 fois par semaines.

Cendre de bois

Ajoutez une pincée de cendre de bois sur la terre, en prévention de la fonte des semis.




Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire