La fumeterre, Fumaria officinalis : propriétés, bienfaits et utilisations

fumaria-shutterstock_123904546

La fumeterre, Fumaria officinalis, tire son nom de « fuma terrea » qui signifie « fumée de la terre », car le goût de cette plante est si amer qu’il est capable de faire pleurer comme si l’on recevait de la fumée dans les yeux. On dit même que la plante brûlée a des effets lacrymogènes…

Une légende raconte que la fumeterre serait apparue dans la fumée…

On appelle la fumeterre également « fiel de terre », « pisse-sang », « herbe à la veuve » ou « pied de Céline ».

La fumeterre est considérée comme une « mauvaise herbe » à tort au vu de ses nombreuses vertus. Elle pousse un peu partout en France, mais apprécie particulièrement les sols calcaires ou argilo-calcaire, les jachères, les murets et les ruines.

Il s’agit d’une plante annuelle mesurant entre 20 et 60 cm, aux fleurs tubulaires en grappes, roses aux extrémités pourpres. Sa floraison à lieu de mars à mai/juin. Il n’est pas rare dans le sud de la France qu’une seconde floraison ait lieu à l’automne. Ses feuilles vert gris sont très découpées. L’aspect est touffu et aérien. La fumeterre se couche facilement et utilise souvent d’autres plantes comme support.

Les bienfaits de la fumeterre

La fumeterre contient de nombreux alcaloïdes, dont la fumarine et la protopine ; des flavonoïdes, des composés amers ; des minéraux et des tannins.

Elle régule la sécrétion biliaire et les troubles digestifs liés aux excès alimentaires. Elle soulage les migraines d’origine hépatique et digestive. Elle est également diurétique, elle favorise l’élimination rénale et est légèrement laxative.

La fumeterre peut être employée dans les cas de constipation liés à un manque de sécrétion biliaire.

En usage externe, l’acide fumarique et les tannins ont une action positive sur les affections de type eczéma, psoriasis et dermatoses.

La protopine contenue dans la plante qui a une action spasmolytique et antihistaminique. Elle est conseillée en cas de troubles respiratoires, d’asthme et de rhinites allergiques.

Les composés amers redonnent l’appétit aux personnes en convalescence.

Ses tannins en font une plante tonique et astringente.

fumeterre-1-herbiotiful.com

Utilisations de la fumeterre

Récoltez les sommités fleuries en début de floraison mars/avril. Vous pouvez faire sécher la fumeterre et la conserver une année dans un pot en verre hermétique, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Pour réaliser une tisane, faites infuser 5 cuillères à soupe de plante sèche dans un litre d’eau bouillante. Laissez infuser 5 minutes, filtrez et consommez jusqu’à 3 tasses par jour.

Attention, bien que les fleurs soient plus douces que le reste de la plante, c’est tout de même très amer, vous pouvez ajouter du miel pour camoufler un peu le goût ou l’utiliser en synergie avec d’autres plantes ayant des propriétés complémentaires comme le chardon-marie, la bardane ou le romarin.

En pharmacie, vous trouverez des teintures mères de fumeterre qui sont plus faciles à consommer que les tisanes, car vous souffrirez moins de son amertume.

En usage externe, vous pouvez appliquer des compresses de tisane refroidie sur la zone à traiter.

Contre-indication

Ne pas consommer plus de 20 jours en cure.

Ne pas surconsommer, la plante peut s’avérer toxique en surconsommation.

Les personnes présentant une obstruction des voies biliaires doivent demander conseil à leur médecin avant de consommer de la fumeterre.

Bibliographie

Cours Hippocratus

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

Santé et bien-être par les plantes de Martine Bonnabel-Blaize – Éditions Edisud

Bienfaits des herbes et des plantes de Jennie Harding – Éditions Parragon

Les plantes qui guérissent de Sophie Lacoste – Éditions Leduc

passeportsanté.net

Important

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

  5 comments for “La fumeterre, Fumaria officinalis : propriétés, bienfaits et utilisations

  1. 27 mai 2016 at 12 h 29 min

    On peut la trouver en gélules aussi (http://www.ormenis.com/gelules-f/128-fumeterre-gelules-poudre-230mg.html) cela peut être plus facile. Sinon, elle n’est toxique qu’à fortes doses. Une cure de 3 semaines à raison de 2 g par tasse 3 fois par jour ne pose pas de problème. Dépuratif les 8 premiers jours, elle devient aussi spasmolytique, apaisante y compris au niveau du rythme cardiaque,. à partir du 8ème jour.

  2. Céline
    27 mai 2016 at 21 h 50 min

    Bonjour Séverine
    merci pour cette belle découverte. Je ne connaissais pas bien cette plante, c’est bizarre elle doit pourtant pousser près de chez moi. Je ne l’ai sans doute pas remarquée… impardonnable, puisqu’on l’appelle « pied de Céline » 😉
    Bonne soirée

    • 28 mai 2016 at 8 h 00 min

      Bonjour Céline,
      Te voila avec une nouvelle mission lors de tes prochaines balades : trouver du fumeterre.
      Bon week-end et à bientôt

  3. 30 mai 2016 at 15 h 01 min

    Coucou Séverine,
    Merci pour cet article, je ne suis pas sure de trouver cette plante près de chez moi, il faudra que je cherche quand je marcherai !! Elle ne sera peut-être plus en fleurs d’ici là. Elle est intéressante cette plante, je souffre parfois de migraines d’origine gastrique que je calme avec de l’HE de menthe poivrée, mais j’aime bien les cueillettes et composer mon herboristerie, j’espère donc trouver du fumeterre.
    Bises, à bientôt, passe une belle semaine.

    • 30 mai 2016 at 19 h 17 min

      Bonsoir Clémentine,
      Je pense qu’il doit y avoir de la fumeterre dans ta région mais elle doit se faire discrète. Ici, j’en trouve pas mal sur les bords de chemin et surtout à proximité des murets en pierre. J’en ai même dans mon jardin en périphérie urbaine, elle pousse sur un mur de pierre qui me sépare des voisins.
      Je suis bien d’accord sur le plaisir des cueillettes même si l’huile essentielle de menthe poivrée est très efficace et bien meilleure au goût..
      Bonne soirée et à bientôt

Laisser un commentaire