L’huile essentielle de myrrhe, bienfaits et utilisations

crédit photo Shutterstock

crédit photo Shutterstock

Le myrrhe, Commiphora myrrha, est un arbuste épineux pouvant atteindre 3 mètres de haut. Son tronc est épais et ses branches irrégulières et noueuses. Ses feuilles sont de petite taille, un centimètre de long, et dentées sur la pointe. Les fleurs sont jaune-rouge et disposées en panicules.

L’huile essentielle de myrrhe est constituée d’une gomme résineuse brunâtre qui suinte de l’écorce et sèche à l’air. Il s’agit de sécrétions qui apparaissent lorsque l’arbre est blessé. Cette résine est employée dans les parfums, et c’est à partir de cette même résine que l’on obtient l’huile essentielle de myrrhe.

Son odeur est épicée, chaude et amère.

Les propriétés de l’huile essentielle de Myrrhe

→ astringente
→ antiseptique
→ hémostatique, elle arrête les petits saignements (déposer 3 gouttes d’huile essentielle de myrrhe sur un coton tige et appliquer directement sur la coupure)
→ antibactérienne
→ antivirale
→ anti-inflammatoire, notamment des affections gastriques (en massage sur l’estomac) et ORL (en massage sur le thorax et le haut du dos)
→ Apaise certains troubles infantiles comme l’énurésie, l’angoisse nocturne, l’hyperactivité (en massage ou en diffusion, respiration)
→ tonifiante (en respiration, diffusion et en massage)
→ Traite les affections bucco-dentaires (en gargarisme ou bain de bouche)
→ carminative (en massage sur l’estomac)
→ antiparasitaire, insectifuge
→ cicatrisante, elle est recommandée dans les cas de coups de soleil, de plaie, de brûlures légères, de gerçures, de crevasses et de troubles dermatologiques.
→ régulatrice des hormones thyroïdienne (en massage sur le bas du cou)
→ anaphrodisiaque (en massage dans le bas du dos et du ventre)
→ psychoactive. (en diffusion, respiration)

Sur la peau…

Elle est un excellent antiviral et antibactérien qui traite une large gamme de troubles dermatologiques. Elle purifie et désinfecte la peau en profondeur.

Tonique, l’huile essentielle de myrrhe a un effet positif sur les peaux matures. Elle agit comme un véritable antirides.

L’huile essentielle de myrrhe est recommandée aux peaux matures, sèches, atopiques et à problèmes.
Elle peut être utilisée en cas d’eczéma, de furoncles, d’acné, d’ulcères cutanés, de plaies infectées, de mycoses, de gerçures, de dessèchement, de rides, de prurits, d’inflammations cutanées, de démangeaisons, de plaies infectées .

Le petit +
Puissant antifongique, l’huile essentielle de myrrhe traite les leucorrhées et les infections gynécologiques.

Précautions 

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans.

Ne pas ingérer. Ne pas appliquer pure sur la peau.

Bibliographie

Cours Hippocratus

Le guide familial des huiles essentielles de Laurence Bec, Remy Le Jeune, Caroline Hofman et Éric Gerbeaud – Éditions Mango

Huiles essentielles de Marcus Shirner – Éditions Guy Trédaniel éditeur

Aromathérapie scientifique de A.Zhiri, D. Baudoux, M.L Breda – Éditions Nouvelle Edition

Le grand guide des huiles essentielles de Fabienne Millet – Éditions Marabout

L’aromathérapie – se soigner par huiles essentielles de Dominique Baudoux – Éditions Amyris

passeportsanté.net

 

Important

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  3 comments for “L’huile essentielle de myrrhe, bienfaits et utilisations

  1. 24 mai 2017 at 17 h 37 min

    Voilà, grâce à ton article je vais acheter de l’huile essentielle de myrrhe maintenant car je crois qu’elle va être parfaite pour ma peau.
    Merci pour ces informations, elle a vraiment beaucoup de propriétés.
    Bon long weekend au jardin peut être.
    Bises.

  2. roselyne
    25 mai 2017 at 11 h 04 min

    bonjour, merci pour tout vos conseils ,je découvre les bienfaits des huiles depuis quelques mois bon week-end

Laisser un commentaire