L’aubépine : propriétés médicinales, bienfaits, utilisations

aubepine

L’Aubépine est un arbrisseau qui se couvre de fleurs blanches dès le début du printemps, puis, de baies rouges très appréciées des oiseaux.
Cet arbrisseau épineux peut mesurer de 4 à 10 m de hauteur. Sa longévité peut atteindre 500 ans. Ses feuilles sont de forme ovale, en coin à la base et comportant 3 à 7 lobes incisés et dentés au sommet. Les feuilles sont disposées de manière alternée sur la tige.
Ses fleurs, blanches et parfumées sont réunies en bouquets et ses fruits sont des baies rouge vif.
L’aubépine est très commune sur tout le territoire français jusqu’à 1 600 m, de l’étage méditerranéen à l’étage montagnard.

Trois variétés d’aubépine sont utilisées en phytothérapie : Crataegus laevigata, Crataegus monogyna et Crataegus oxyacantha.
La récolte des fleurs d’aubépine se fait en fin de printemps (mai, juin).

Depuis l’Antiquité, l’aubépine symbolise l’innocence et la pureté virginale. Ses fleurs blanches sont un symbole de délicatesse et de renouveau. L’aubépine était réputée, au Moyen Âge, pour chasser les sorcières et conjurer le mauvais sort.

Crataegus vient du grec Cratos, signifie « force », en allusion à la dureté du bois. Son bois était autrefois utilisé pour la confection des outils.

Les propriétés médicinales de l’aubépine

Les fleurs de l’aubépine rentrent dans la composition d’un grand nombre de remèdes lié au traitement de la nervosité, des angoisses, des troubles du sommeil, des troubles cardiaques ou de l’insuffisance cardiaque modérée.

L’aubépine contient des flavonoïdes et des proanthocyanes qui seraient à l’origine de ses effets positifs sur le cœur.
Elle est conseillée pour régulariser le rythme cardiaque, renforcer les contractions du muscle cardiaque, améliorer l’oxygénation en facilitant la circulation du sang dans les artères coronaires, calmer la tachycardie, réguler la pression sanguine, prévenir ou réparer les suites d’un infarctus.

Les proanthocyanes seraient à l’origine de ses effets légèrement sédatifs.
L’aubépine est conseillée dans les cas d’insomnie légère, de nervosité, de perte de mémoire (car elle favorise l’oxygénation du cerveau).

En gemmothérapie, les bourgeons d’aubépine sont utilisés pour les mêmes propriétés que les fleurs, mais également pour réguler l’hyperthyroïdie et traiter les troubles de la ménopause.

L’aubépine en cuisine

Les fleurs d’aubépine sont utilisées pour parfumer les desserts: salade de fruits, compotes, les confitures, les chutneys, ou encore, les liqueurs.

aubepine-2

Posologie

En infusion, il est recommandé de consommer 1 cuillère à café d’aubépine dans une tasse d’eau bouillante ( ou 12 g pour 1 litre d’eau) . Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer.
Consommer jusqu’à 2 à 3 tasses par jour pendant une durée minimum de 6 semaines.

En teinture mère ou macérât hydro-glycériné, 30 à 50 gouttes dans un verre d’eau au coucher.

En cas de troubles nerveux ou du sommeil, l’aubépine peut être associée aux bourgeons de figuier qui renforceront son action.

Précautions

Les personnes souffrant de troubles cardiaques doivent consulter leur médecin avant de commencer une cure d’aubépine.

En l’absence de données concernant son innocuité, l’aubépine doit être évitée chez les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans.

Références bibliographiques

Cours Hippocratus

Traité pratique de phytothérapie de Jean-Michel Morel – Éditions Grancher

Guide de phytothérapie de Jorg Grunwald et Christof Janicke – Editions Marabout

Santé et bien-être par les plantes de Martine Bonnabel-Blaize – Éditions Edisud

Les plantes médicinales de Provence et d’ailleurs de Nathalie Clot Havond – Éditions Edisud

Le guide des plantes qui soignent – Éditions Vidal

http://www.tela-botanica.org/

passeportsanté.net

Important

L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.




Rendez-vous sur Hellocoton !

  2 comments for “L’aubépine : propriétés médicinales, bienfaits, utilisations

  1. 4 janvier 2017 at 10 h 08 min

    Je crois que j’ai trouvé la plante qu’il me faut en ce moment, je n’y avais pas pensé avant ton article. Je consomme du rhodolia depuis un moment pour un peu les mêmes effets.
    Merci Séverine !
    Bises et belle journée.

    • 4 janvier 2017 at 18 h 22 min

      L’aubépine est la plante que je consomme le soir depuis quelques mois, elle me fait beaucoup de bien mais l’effet est accès différent de la rhodiola.
      Je pense que les deux peuvent être complémentaires.
      Bonne soirée. Bises

Laisser un commentaire