Recette de la lessive de lierre

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Le lierre grimpant est souvent considéré comme envahissant. C’est vrai qu’il croît rapidement et qu’il faut souvent le tailler, mais …. tant mieux ! Car ses feuilles sont utiles en cosmétique, pour l’entretien du linge et de la maison !

Les feuilles de lierre permettent de réaliser une lessive 100 % économique et écologique.
Elles contiennent des saponines (5 à 8 %) qui sont des tensioactifs possédant des propriétés détergentes et moussantes. Elles peuvent donc être utilisées pour réaliser une lessive « maison » écologique.

Comment réaliser une lessive de lierre ?

1ére technique :

1/ Broyer une trentaine de feuilles de lierre propre, mettez-le dans un pochon en tissu et déposez directement le pochon dans votre machine. Fermez bien le pochon pour éviter de retrouver des feuilles partout dans la machine à laver !
2/ Ajoutez du vinaigre blanc dans le bac d’adoucissant avec quelques gouttes d’huile essentielle (facultatif).
3/ Lancer votre machine à une température minimum de 40 °C pour que les saponines puissent être libérée et que la lessive soit efficace.

2ème technique :

1/ Dans une casserole, déposez une cinquantaine de feuilles de lierre propres et broyées. Recouvrez avec 1 litre d’eau, portez à ébullition et laissez bouillir pendant 15 minutes.
2/ Hors du feu, laissez infuser les feuilles pendant toute une nuit.
3/ Filtrez la préparation et stockez là dans une bouteille.
4/ Versez 2 verres de lessive de lierre liquide dans votre machine à laver + un peu de vinaigre blanc dans le bac d’adoucissant (avec quelques gouttes d’huile essentielle si vous le souhaitez).

Crédit photo Herbio'tiful

Crédit photo Herbio’tiful

Conservation : Vous pouvez garder 1 l de lessive de lierre pendant 1 mois. 1Litre permet de réaliser environ 6 machines.

Coût : 0 euro ! Enfin, le prix d’un petit effort, car il faut tout de même ramasser les feuilles de lierre et les broyer. Pour les plus pressées, vous pouvez passer les feuilles au mixer.

Mon test de la lessive de lierre

J’ai testé les 2 techniques pour réaliser la lessive de lierre et je vous conseille la seconde qui est à mon avis plus efficace, car on est sur que la saponine a bien été extraite des feuilles de lierre et elle est plus facile à utiliser et à doser.
Cette lessive convient bien pour le linge de couleur et peu sale. Pour le linge sale, je rajoute 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et pour le linge blanc, 2 cuillères à soupe de percarbonate de soude.
J’ajoute du vinaigre blanc à chaque machine pour adoucir le linge et entretenir ma machine à laver. Je ne mets pas systématiquement d’huile essentielle, mais ça apporte une odeur agréable au linge.
Le résultat est vraiment satisfaisant et je trouve que ça adoucit le linge. Comme j’ai un lierre grimpant qui envahit mon jardin, j’ai trouvé un bon moyen de l’utiliser et par la même occasion de réaliser des économies !

Je pense que le mieux pour vous faire une idée sur la lessive de lierre est de tester par vous même…

Précautions

Les feuilles de lierre (comme toutes les parties du lierre) sont toxiques ! Ne laissez pas la lessive de lierre à porter des enfants ou des animaux de compagnie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

  43 comments for “Recette de la lessive de lierre

  1. 28 août 2015 at 8 h 25 min

    Coucou !

    Je ne pensais pas qu’on pouvait faire de la lessive avec le lierre grimpant ! Je suis très surprise ! Ca donne envie de tester, car c’est beaucoup plus simple que ce que l’on a l’habitude de voir sur le net !
    Peut-on prendre n’importe quel lierre ? J’en croise pas mal quand je suis en ville. Je peux le prendre ou bien mieux vaut un lierre pris près d’une forêt ?
    Bisous et belle journée ^^

    • 28 août 2015 at 17 h 56 min

      Coucou Vanou,
      Il est toujours conseillé de cueillir les plantes dans un endroit non pollué mais en ce qui concerne la lessive de lierre, tu ne vas pas la consommer donc ça ne pose pas vraiment de problème de la ramasser en ville.
      Bisous et belle journée à toi aussi.

  2. 28 août 2015 at 13 h 58 min

    J’aurais jamais cru qu’on pouvait faire de la lessive avec du lierre !
    Cool si ça marche bien !
    bisous

    • 28 août 2015 at 17 h 54 min

      Et oui, les plantes sont surprenantes ! Pour le lierre, j’en reparlerais sur le blog mais on peut réaliser pas mal de produits avec.
      Bisous Karine.

  3. 28 août 2015 at 19 h 50 min

    Alors ça !!! Comme les autres j’hallucine ! A tester, merci <3 La Brune.

    • 28 août 2015 at 20 h 29 min

      Et ce n’est pas tout….la semaine prochaine, je vous parlerais des autres utilisations du lierre.
      N’hésites pas à tester Elo, c’est simple et rapide à faire.

  4. 29 août 2015 at 10 h 30 min

    Bonjour Séverine. Merci pour cette chouette recette de lessive de lierre. Ca fait un moment que j’ai envie de tester la lessive au lierre, et aussi à la cendre.
    Malheureusement, je n’ai plus le droit de mettre du vinaigre blanc dans mes lessives : une fois, j’en ai mis beaucoup (beaucoup) trop, sans faire exprès bien entendu. Et c’était dans le linge du mâle ! Ses vêtements, même une fois séchés dehors en plein air sentaient le vinaigre … Il m’en a un peu voulu ! Depuis, il préfère s’occuper des lessives, et je n’ai plus trop le droit aux expérimentations … Je crois l’avoir un peu traumatisé ☺
    Enfin je compte bien essayer quand même, au moins sur mon linge !
    Bon weekend, bisous ☼

    • 29 août 2015 at 12 h 41 min

      Finalement, c’est une bonne chose puisque tu n’es plus de corvée lessive…
      Bon week-end Orlane. Bisous.

  5. Nathcosméto
    29 août 2015 at 11 h 02 min

    Alors là bluffée …
    J’ai réussi à m’en débarrasser mais du coup je vais faire suivre l’info et puis si il revient je saurais quoi en faire !!
    Biz

    • 29 août 2015 at 12 h 40 min

      C’est difficile de s’en débarrasser mais du coup, j’ai trouvé des utilisations à mon lierre.
      Bises Nathalie.

  6. 29 août 2015 at 16 h 14 min

    Bonjour Séverine,
    Depuis que j’ai lu ton article hier, je cherche du lierre pour expérimenter. Mais, introuvable ! Peut-être devrais-je tenter la lessive au romarin 😉
    Je connaissais la saponaire, le marron d’Inde, mais je découvre totalement la lessive au lierre. Une recette vraiment simple et gratuite, incroyable !
    Je suis ravie d’avoir appris cela, merci.
    Bon week-end à toi.

    • 29 août 2015 at 19 h 24 min

      Bonsoir Clémentine,
      Mince alors ! c’est dommage que tu ne trouve pas de lierre ! Si tu veux, je peux toujours t’envoyer une bouture et des feuilles pour tester car chez moi, ça pousse partout…
      Le résultat est identique à la lessive de saponaire ou de marronnier d’Inde.
      Tu as bien de la chance d’avoir du romarin qui pousse naturellement près de chez toi…J’échangerais bien ma forêt de lierre contre une garrigue…
      Bon week-end. A bientôt.

      • 30 août 2015 at 17 h 12 min

        Bonjour Séverine,
        C’est très gentil ta proposition de bouture, je veux bien, avec plaisir. Le climat est très chaud et sec chez moi, c’est pas facile de faire pousser quelque chose à moins de se ruiner en eau.
        Les figuiers de barbarie, le romarin, les cistes et les amandiers sont la seule végétation. Ah oui, et les vignes malheureusement car elles empiètent de plus en plus sur la garrigue…
        Si tu veux, je peux par contre, t’envoyer du romarin. Un pied, c’est pas facile car très enraciné dans les cailloux, mais de la fleur de romarin séchée ce printemps, oui.
        À très bientôt.

        • 30 août 2015 at 17 h 19 min

          Super clémentine ! Je t’envoie un plant de lierre et des feuilles d’ici fin septembre; lorsqu’il fera un peu moins chaud pour que le plant puisse voyager sans soucis.
          J’ai du romarin rampant et un romarin arbustif dans mon jardin mais il grandit très lentement et je n’ose pas prélever de feuilles de peur de l’abîmer. J’accepte donc volontier ta proposition de m’envoyer des fleurs séchées au printemps. Ne déracine pas de romarin, il est bien mieux dans sa garrigue d’origine qu’ici.
          Passe une belle journée.
          A bientôt

  7. 30 août 2015 at 14 h 13 min

    j’en avais entendu parler, mais je ne savais pas que c’était aussi simple à fabriquer !
    Faut juste que je pense a prelever du liere lors de mes balades ^^

    • 30 août 2015 at 17 h 20 min

      C’est en effet très simple à réaliser, maintenant, il n’y à plus qu’à ce lancer….

  8. 1 septembre 2015 at 12 h 21 min

    C’est absolument génial! J’adorerai tester moi aussi. Je me demande si c’est possible avec le Crécré (Clidemia hirta) qu’on a ici. Ca fait plusieurs fois qu’on me dit que la plante mousse dans l’eau et était utilisée dans le temps comme savon, mais impossible de savoir comment. Je vais expérimenter avec ta deuxième technique je pense, la première étant carrément risquée pour mon linge 🙂

    • 1 septembre 2015 at 18 h 28 min

      Je ne connais pas du tout le Crécré … Je vais regarder sur le net pour voir à quoi ça ressemble.
      Je te conseille aussi la seconde technique, plus efficace et moins risqué.

      • 11 septembre 2015 at 20 h 38 min

        Après 45 minutes à stresser devant le hublot de ma machine, j’ai ressorti mes draps… entiers! Ils sentent bon le citron (j’ai mis un peu de vinaigre et qq gouttes d’HE dans le bac adoucissant). Le Cré cré mousse. Mais est-ce que ça lave? Je ne sais pas, mais avec le citron, ça sent bon. Quel plaisir de faire une lessive qui ne laisse pas d’empreinte écologique!

        • 12 septembre 2015 at 9 h 02 min

          Merci pour ton témoignage Cécile ! C’est vrai que c’est difficile de savoir si ça lave vraiment, c’est toujours une appréhension…
          Je fais confiance au pouvoir détergent du lierre et surtout, je lave mon linge sans impacter ma planète et ça, c’est le plus important.
          Passe un bon week-end

  9. Céline
    10 septembre 2015 at 14 h 50 min

    Coucou,

    Je trouve cette recette de lessive maison vraiment super!Encore une belle trouvaille dur ton blog 🙂
    Petite question cependant avant de me lancer: Si les feuilles sont toxiques,j’imagine qu’il vaut mieux utiliser une casserole que l’on n’utilise plus pour de l’alimentaire?
    Merci!
    Et bravo pour la qualité de ce blog!

    • 10 septembre 2015 at 18 h 14 min

      Bonjour Céline et merci pour ton message.
      Personnellement, j’utilise la même casserole que pour faire la cuisine et ensuite, je la lave bien. L’idéal serait en effet d’avoir une casserole « spécial » essai cosmétique et produit d’entretien.
      Bonne soirée.

  10. 12 septembre 2015 at 21 h 47 min

    Quelle idée génialissime 🙂
    C’est vrai que ma maman faisait du shampoing à base de lierre, maintenant je me souviens!
    Justement, on en a qui pousse sur le mur et qui doit être coupé! POurquoi ne pas essayer!
    Merci du tuyau.
    Bon we

    • 13 septembre 2015 at 8 h 45 min

      Merci !
      Avec le lierre, on peut faire de la lessive, du shampoing et des macérâts anticellulites et circulatoires. Et surement d’autres choses que je ne connais pas…C’est une plante très utile. Alors, si tu en as à proximité, n’hésites pas à essayer.
      Bon week-end.

  11. VV
    20 septembre 2015 at 14 h 49 min

    A force de te suivre via mon agrégateur, j’avais pas vu le changement de ton blog. Il est tout joli.
    Et j’étais aussi passée à côté de cette recette. Faudrait que je teste !

  12. Martin Ruiz Josefa
    13 décembre 2015 at 23 h 35 min

    OOH chouette je vais (moi aussi) essayer cette recette!! Cool!! 🙂

  13. Danièle TISSEAU
    10 mars 2017 at 13 h 28 min

    On me dit que les feuilles de lierre peuvent reteinter le linge noir. Qu’en est-il. Avez vous une solution

    • 10 mars 2017 at 19 h 34 min

      Bonsoir Danièle,
      Je n’ai pas connaissance de cette propriété. Les feuilles de lierre fondent le linge blanc (comme les cheveux blond lorsque l’on utilise le shampoing de lierre) mais je n’ai pas connaissance de son pouvoir tinctorial.

      • So_tise
        12 mars 2017 at 9 h 51 min

        Bonjour,
        Qu’entendez-vous par « Les feuilles de lierre fondent le linge blanc (comme les cheveux blond lorsque l’on utilise le shampoing de lierre) » ?
        Merci et bravo, bravo, bravo pour votre blog !!!

        • 12 mars 2017 at 19 h 51 min

          Bonsoir,

          Excusez-moi, c’est une faute de frappe, je voulais dire « foncent ». Les feuilles de lierre foncent le linge blanc.
          Bonne soirée

  14. Niky
    12 mars 2017 at 11 h 23 min

    J’ai préparé ma lessive de lierre, selon la 2eme technique. Puis, j’ai fait ma lessive cette nuit.
    Je n’ai mis que du linge qui ne craint rien..ayant un doute quant à une éventuelle coloration en vert…style tâche d’herbe…
    Mais, même les qqs pièces toutes blanches sont ressorties toutes blanches.
    Quant à savoir si le linge est bien lavé. Là est la question.
    Même avec une lessive classique du commerce, je me pose cette même question.
    A partir du .moment où le linge est brassé avec de l’eau, des saponines, on peut penser que la lessive a joué son rôle?
    Par contre, pouvez vous m’expliquer  » les feuilles de lierre fondent le linge blanc »
    Que veut dire se terme  » fondent »
    Merci pour vos partages.

    • 12 mars 2017 at 19 h 49 min

      Merci de votre témoignage.
      « Fondent » est une erreur de frappe, je voulais dire « foncent ». Veuillez m’excuser.

  15. Da
    6 avril 2017 at 10 h 32 min

    Bonjour, j’ai fait ma lessive mais j’ai un doute quand à la « texture ». Est-ce liquide ou cela doit-il être un peu visqueux? Quand je fais ma lessive à le cendre c’est un peu visqueux et là pas du tout…Merci pour votre aide 😉

    • 7 avril 2017 at 19 h 49 min

      Bonjour,
      La texture de la lessive de soude est liquide.
      Bon week-end

  16. Youssof
    7 mai 2017 at 9 h 03 min

    Bonjour, quand vous dites que vous ajoutez 2 cuillères à soupes de percarbonate pour le linge blanc, c’est la dose que vous ajoutez à la machine ou bien à la totalité de la lessive de 1 litre svp ?

    • 7 mai 2017 at 11 h 06 min

      Bonjour,
      C’est la dose que je rajoute à la machine.
      Bonne journée.

  17. 13 mai 2017 at 11 h 00 min

    Ma mère me racontait qu’au couvent de la région, les sœurs faisaient leur lessive avec du lierre qu’elles faisaient bouillir pour laver leurs soutanes noires dans de grandes lessiveuses

Laisser un commentaire